COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN du 5 décembre 2018

bourse anticipations astro

COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN
—————————————————

MARCHÉS FINANCIERS

Tendance court terme :

Nouvelle baisse des actions ce mercredi 5 décembre en fin de matinée.

Les raisons en sont les mêmes : la guerre commerciale qui sera longue à résoudre et la menace d’un ralentissement économique aux Etats-Unis. On peut aussi penser que la situation politique française et les violences multiples commence à peser de façon sourde en Europe.

Nos indicateurs sont négatifs jusqu’en fin de semaine et même lundi prochain le 10.

Potentiellement, la baisse des indices peut s’accentuer et, par exemple, il n’est pas sûr que le CAC 40 réussisse cette fois à tenir sur la zone des 4900 points environ.

La situation des indices américains s’est améliorée (en dépit de la grosse chute d’hier soir), mais on peut surveiller certains supports déjà malmenés comme la zone des 7000 points sur le Nasdaq ou celle des 23800 points environ sur le Dow Jones.

Attention par conséquent à cette fin de semaine…

Les gilets jaunes et les illusions d’Uranus et Neptune

Le mouvement des Gilets Jaunes intervient dans lerenforce ou amène des droits démocratiques nouveaux, autant au plan négatif cela donne généralement le résultat inverse.

Lors d’un conflit Uranus-Neptune qui durerevendications bien souvent utopiques. Parfois, elles sont simplement impossibles à satisfaire dans le contexte où ils se produisent.

En règle générale, ces mouvements sont politiquementvéhiculent nombre d’illusions qui ne seront pas ou ne peuvent pas être satisfaites. Bien souvent, cela se termine d’ailleurs mal et dans le sang.

Pour en donner un certain nombre d’exemples, voiciNeptune dans le passé :

* 1970-1974 :
– Gauchisme insupportable au Chili sous la présidence d’Allende et effondrement économique du pays, menant finalement au coup d’Etat sanglant du général Pinochet en 1973.
– Echec de la candidature de Miterrand en France enLigue Communiste d’Alain Krivine après des manifestations violentes.
– Echec fracassant aux USA de la candidature si gauchiste du démocrate George Mc Govern en 1972 contre Richard Nixon.
– Démission forcée du Chancelier social-démocrate Willy Brandt en RFA en 1974 pour cause de suspicions avec l’Union Soviétique.

* 1956 :
– Echec de la révolution démocratique anti-soviétique en Hongrie, répression sanglante.
– Début du mouvement pour les droits civiques auxl’université d’Alabama.
– En France, manifestations de réservistes renvoyés néanmoins en Algérie avec une belle brutalité.

* 1936 :
– Echec des Fronts populaires en France et eninvasions hitlériennes en Europe.

* 1886-1887 :
– Vague mondiale de contestation ouvrière sur lesmorts à Chicago et 30 en Louisiane.

* 1870 :
– Instauration de la Commune de Paris, mais dont l’immaturité a provoqué une répression sanglante et son échec en moins d’un an.

* 1848-1849 :
Immense souffle démocratique dans toute l’Europe,répression généralement sanglante.
En France, Napoléon III a été élu président un an plus tard en 1849, précédant sa dictature de façon officielle en 1851.
Ailleurs en Europe, les forces démocratiques ont été réprimées souvent de façon sanglante en Italie, Allemagne, Autriche-Hongrie, Bulgarie, Roumanie, Belgique, etc.
Fin du mouvement un peu « gauchiste » chartiste de l’époque en Grande-Bretagne.
Publication par Marx et Engels du « manifeste du parti communiste », dont a vu ensuite l’application si sanglante.

Pour conclure, précisons quand même qu’il existe aussi dans la période actuelle une belle relation Neptune-Pluton. Celle-ci peut atténuer ou nuancer la situation actuelle. Mais au-delà de la période immédiate de cette fin d’année, on peut aussi s’interroger sur le printemps 2019 notamment où Uranus et Neptune seront de surcroît « excités » par Jupiter.

Dans l’immédiat, carte du prochain demi-carré Uranus-Neptune le 14 décembre prochain, dont on voit bien à mon avis l’impact actuel en France :

Dernières analyses :

France :
Macron très mal en point astrologiquement

Emmanuel Macron ne va probablement pas bien du tout…
Son Ascendant est frappé très directement par le demi-carré Uranus-Neptune.
L’ascendant, dans un thème natal, c’est la santé, la vitalité, l’énergie.

Une hypothèse possible, parmi beaucoup d’autres, est un mauvais moral, voire une situation dépressive qui pourrait alors être sérieuse.

Il semble en tout cas ne rien comprendre à la révolte actuelle, alors qu’il est pourtant bien placé et entouré pour appréhender un ras-le-bol fiscal qui s’est lourdement accumulé de façon si irresponsable depuis 40 ans. Au point de risquer de plonger le pays dans le chaos complet.


« LA CRISE VUE PAR L’ASTROLOGIE », EDITIONS TRAJECTOIRE,
PAR JEAN-FRANCOIS RICHARD

Cet ouvrage explique, en se basant sur 300 ans d’histoire économique,
sociale et politique des pays occidentaux, quelles sont les étapes à
envisager dans la crise actuelle. Celle-ci devrait durer jusqu’en 2020, à
cause des déficits publics dans un premier temps, de la hausse de la
fiscalité et de l’hyper-inflation qui suivront et tueront le retour de la
croissance tout en ruinant les épargnants dans un deuxième temps. Au plan
politique, les extrêmes vont se trouver renforcés, essentiellement
l’extrême-droite. Des coups d’Etat militaires ou de type fasciste ne sont
pas exclure dans les pays les plus fragiles. L’assainissement de la
situation, tant au plan économique qu’ensuite politique et social, ne peut
gère être envisagé avant 2020. Une nouvelle révolution industrielle devrait
suivre…

On peut notamment commander ce livre sur amazon.fr ou fnac.com .

En voici les liens :

http://www.amazon.fr/crise-vue-par-lastrologie/dp/284197510X/ref=sr_1_1?ie=U
TF8&s=books&qid=1258988544&sr=8-1

http://livre.fnac.com/a2747162/Jean-Francois-Richard-La-crise-vue-par-l-astr
ologie?Mn=-1&Ra=-1&To=0&Nu=1&Fr=0

BOURSE ANTICIPATIONS ne saurait être tenu responsable de décisions
d’investissements, qui relèvent de la seule initiative des abonnés. Nos
analyses constituent uniquement des essais de prévisions, aléatoires par
définition. Il s’agit par conséquent d’une simple source supplémentaire de
réflexions, et en aucune façon une sollicitation en vue de l’achat ou de la
vente d’instruments financiers. La réussite de prévisions passées ne
garantit pas celles de nos actuels et futurs bulletins mensuels ou
compléments rapides. Il est recommandé de confronter nos prévisions avec
d’autres méthodes d’analyse, qu’elles soient fondamentales ou techniques.
Nous déconseillons toute gestion spéculative ou agressive de façon générale
et notamment en se basant sur nos hypothèses de court terme.

NOTE : Nos compléments rapides ne font pas partie de l’abonnement à Bourse
Anticipations et en constituent un service entièrement gracieux. Ils
s’efforcent d’être quotidiens, mais peuvent être ponctuellement interrompus
en raison de problèmes informatiques, de congés ou de déplacements. Merci de
votre compréhension.

--------------------------------------------
BOURSE ANTICIPATIONS
1700, ANCIEN CHEMIN DE BERRE
CP N°9 
13410 LAMBESC 
TEL : 04 42 57 07 04 ou 06 89 93 03 45
EMAIL : bourse.anticipations@orange.fr
http://www.bourseanticipations.com
Forum de discussion : http://forum.bourseanticipations.com/
https://www.facebook.com/j.f.richard.jf
-------------------------------------------
-------------------------------------------
Bourse Anticipations est une marque déposée
Tous droits de reproduction réservés
-------------------------------------------

COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN DU LUNDI 11 DÉCEMBRE 2017

bourse anticipations astro

MARCHÉS FINANCIERS

Tendance court terme :

Marchés calmes ce lundi 11 décembre en fin de matinée.

Nos signaux de court terme sont très neutres aujourd’hui et demain. On ne constate pas de rechute des indices européens à ce stade, soutenus par la résolution au moins provisoire de différents sujets qui auraient pu poser problème.

Techniquement, les indices évoluent latéralement mais ne sont pas gênés à ce stade par leurs lignes de résistance baissières. Celles-ci sont testées depuis vendredi dernier et, mécaniquement, elles vont être dépassées. Sauf si les indices replongent, bien entendu, mais il faudrait alors qu’ils le fassent clairement dés aujourd’hui. Nous en doutons.

De notre point de vue, il devient de plus en plus probable qu’une nouvelle vague de baisse (confirmant l’élan baissier de la première quinzaine de novembre) n’ait pas lieu. Notre fort signal négatif (fin septembre dernier) semble en passe d’être neutralisé par nos autres indicateurs plus positifs (celui mentionné le 11 novembre dernier et notre paramètre positif de très long terme).

Jusque vers la mi-janvier, les marchés pourraient évoluer globalement assez latéralement. Mais une pointe de hausse à l’approche de Noël (notre « effet Noël » habituel) semble possible.

L’incertitude domine également techniquement pour le moment, mais nous doutons de plus en plus d’un nouvel élan baissier dans l’immédiat. Un mouvement de correction serait alors renvoyé à la fin de l’hiver ou au début du printemps prochain jusqu’à l’été.

Sur le fond, les marchés sont très tendus, surtout le marché américain. Certains analystes font valoir que cela peut durer très longtemps ainsi, mentionnant notamment la très grande vague de hausse sur les actions après le krach de 1929-1932.

En effet, les indices d’actions occidentales ont globalement progressé de façon interrompue de 1932 (en gros et selon les marchés) jusque vers 1962/1965. Ces mêmes analystes oublient cependant de prendre en compte l’inflation sur la même période. Les indices boursiers déflatés des prix ont en fait connu différentes corrections notables, notamment la première au début des années 1940 pour cause de guerre mondiale et d’envolée inflationniste.

Ci-dessous, graphique du Dow Jones déflaté de l’inflation. La plus longue période de hausse des actions américaines a eu lieu de 1950 à 1965 (coeur des 30 glorieuses), soit environ pendant 15 ans mais avec tout de même deux corrections notables vers 1957 et 1963-64.

Tendance moyen terme :

Les marchés d’actions bénéficient depuis plusieurs années de politiques de la planche à billets de la part des banques centrales. Cela reflète l’impact favorable de Neptune-Pluton et il est assez probable que ces soutiens à l’économie, bien que très artificiels et souvent contradictoires, se poursuivent sur les prochaines années et jusqu’en 2020.

Ce facteur favorable n’empêche cependant pas les crises boursières. Depuis l’été et surtout l’automne 2017, nous avons deux nouveaux indicateurs négatifs de moyen terme :

Le premier (demi-carré Uranus-Neptune jusqu’en 2019) risque de créer une poussée inflationniste, une hausse des prix du pétrole, des tensions sur les taux d’intérêts et de mauvaises perspectives en matière d’emploi et de croissance dans les pays occidentaux. Il s’installe pour environ deux années.

Le second (opposition Jupiter-Uranus) s’est présenté sur la fin du mois de septembre et ses effets habituels (tous les 13 ans environ) sont généralement brutaux sur les marchés d’actions, à un moment ou un autre. Une chute « moyenne » de l’ordre de -20% est le cas le plus courant et, plus rarement, le repli se limite à environ -10/-15%. Un tel indicateur négatif crée le plus souvent un sentiment d’inquiétude subite chez les investisseurs, les raisons pouvant être très variées. Son influence s’étale en moyenne sur les 3 à 6 mois suivants son passage.

Ces deux éléments négatifs s’ajoutent par ailleurs à des signaux malheureux que nous avons de façon spécifique pour les Etats-Unis et Wall Street depuis le printemps dernier. Ceux-ci correspondent très souvent à des crises boursières majeures à partir du marché américain et cela pourrait notamment être le cas au printemps 2018, l’hiver 2017-2018 paraissant globalement épargné.

Nous déduisons de nos différents paramètres négatifs déjà présents ou à venir que les marchés boursiers devraient connaître une probable crise. Celle-ci peut être « potentiellement » importante et pourrait même être majeure dans le pire des scénarios d’ici l’été 2018, voire le printemps 2019.

L’hiver à venir va pour sa part voir deux indicateurs particuliers de plus court terme, l’un négatif et l’autre positif entre janvier et avril. On peut sans doute en déduire que, globalement, ils devraient avoir tendance à s’équilibrer.

Compte tenu de ces différents éléments, nous estimons que les marchés d’actions sont globalement peu engageants dans la période actuelle.

--------------------------------------------
BOURSE ANTICIPATIONS
1700, ANCIEN CHEMIN DE BERRE
CP N°9 
13410 LAMBESC 
TEL : 04 42 57 07 04 ou 06 89 93 03 45
EMAIL : bourse.anticipations@orange.fr
http://www.bourseanticipations.com
Forum de discussion : http://forum.bourseanticipations.com/
https://www.facebook.com/j.f.richard.jf
-------------------------------------------
-------------------------------------------
Bourse Anticipations est une marque déposée
Tous droits de reproduction réservés
-------------------------------------------

COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN du 22 septembre 2016

bourse anticipations astro

COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN
—————————————————

MARCHÉS FINANCIERS

Tendance court terme :

Forte hausse ce jeudi en fin de matinée européenne.
Cela valide le signal positif souvent dynamique que nous avons mentionné.

Ce type d’indicateur haussier peut prolonger ses effets directs demain vendredi,
peut-être encore lundi mais cela devient douteux. En tout cas, nous conservons de
bons soutiens jusqu’à mardi 27/mercredi 28 septembre et la hausse peut donc
se poursuivre éventuellement.

Mercredi 28 octobre, amorce assez plausible d’une rechute. Mais nous doutons,
même si elle se prolonge jusque vers les 6/10 octobre, que cela entraîne un
mouvement trop profond et surtout de nouveaux planchers indiciels en Europe.
Même avec quelques difficultés, la récente rechute nous paraît terminée et les
marchés sont probablement orientés sur une vague de hausse de moyen terme.

On pourrait envisager que les indices gagnent cet automne environ +10% depuis
leurs planchers. Cela mènerait par exemple le CAC 40 vers 4700/4800 points.
Techniquement, la cible évidente serait d’ailleurs plutôt vers 5000 points.
Et si l’on veut faire du graphisme en plus, on peut même cibler 5200 points.
Attention, nous ne cherchons pas à faire « rêver », et simplement à indiquer les
projections techniques que l’on peut faire, astrologiquement comme techniquement.
C’est à dire avec toutes les marges d’erreurs que ce genre d’analyses présente !

A court terme, techniquement, les objectifs à la hausse se situent +1,5 à +3% plus haut.
Sur le CAC 40, vers 4570 points et sur l’Euro Stoxx 50 un peu plus haut vers 3080 points.

A noter que la zone des 3080/3100 points sur l’Euro Stoxx 50 constitue un gros barrage
à la hausse et que cette résistance ne devrait pas être franchie facilement.
Elle peut donc représenter l’objectif de l’élan haussier actuel avant la correction
baissière que nous pouvons envisager fin septembre et début octobre. Dans une telle
hypothèse, ce barrage à la hausse pourrait être franchi ensuite sur la fin octobre peut-être.

« LA CRISE VUE PAR L’ASTROLOGIE », EDITIONS TRAJECTOIRE,
PAR JEAN-FRANCOIS RICHARD

Cet ouvrage explique, en se basant sur 300 ans d’histoire économique,
sociale et politique des pays occidentaux, quelles sont les étapes à
envisager dans la crise actuelle. Celle-ci devrait durer jusqu’en 2020, à
cause des déficits publics dans un premier temps, de la hausse de la
fiscalité et de l’hyper-inflation qui suivront et tueront le retour de la
croissance tout en ruinant les épargnants dans un deuxième temps. Au plan
politique, les extrêmes vont se trouver renforcés, essentiellement
l’extrême-droite. Des coups d’Etat militaires ou de type fasciste ne sont
pas exclure dans les pays les plus fragiles. L’assainissement de la
situation, tant au plan économique qu’ensuite politique et social, ne peut
gère être envisagé avant 2020. Une nouvelle révolution industrielle devrait
suivre…

On peut notamment commander ce livre sur amazon.fr
ou fnac.com.

BOURSE ANTICIPATIONS ne saurait être tenu responsable de décisions
d’investissements, qui relèvent de la seule initiative des abonnés. Nos
analyses constituent uniquement des essais de prévisions, aléatoires par
définition. Il s’agit par conséquent d’une simple source supplémentaire de
réflexions, et en aucune façon une sollicitation en vue de l’achat ou de la
vente d’instruments financiers. La réussite de prévisions passées ne
garantit pas celles de nos actuels et futurs bulletins mensuels ou
compléments rapides. Il est recommandé de confronter nos prévisions avec
d’autres méthodes d’analyse, qu’elles soient fondamentales ou techniques.
Nous déconseillons toute gestion spéculative ou agressive de façon générale
et notamment en se basant sur nos hypothèses de court terme.

NOTE : Nos compléments rapides ne font pas partie de l’abonnement à Bourse
Anticipations et en constituent un service entièrement gracieux. Ils
s’efforcent d’être quotidiens, mais peuvent être ponctuellement interrompus
en raison de problèmes informatiques, de congés ou de déplacements. Merci de
votre compréhension.

--------------------------------------------
BOURSE ANTICIPATIONS
1700, ANCIEN CHEMIN DE BERRE
CP N°9 
13410 LAMBESC 
TEL : 04 42 57 07 04 ou 06 89 93 03 45
EMAIL : bourse.anticipations@orange.fr
http://www.bourseanticipations.com
Forum de discussion : http://forum.bourseanticipations.com/
https://www.facebook.com/j.f.richard.jf
-------------------------------------------
-------------------------------------------
Bourse Anticipations est une marque déposée
Tous droits de reproduction réservés
-------------------------------------------

COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN DU VENDREDI 12 AOÛT 2015

bourse anticipations astro

MARCHÉS FINANCIERS

Tendance court terme :

Mini-krach depuis hier, les indices européens ayant chuté en moins de 24
heures d’environ -5%.

Sur le très court terme, nous avons devant nous (demain) un signal positif
qui a le plus souvent un effet assez dynamique. Les indices ont pour le
moment atteint des supports (4950 points sur le CAC 40) et, s’ils tiennent
(support plus important vers 4920 points sur le CAC 40 pour nuancer), le
rebond pourrait avoir déjà débuté.

Si un rebond se déploie en tout cas demain et encore vendredi matin, alors
la Nouvelle Lune de vendredi après-midi pourrait renvoyer les indices à la
baisse. L’alternative serait de rebaisser avant la Nouvelle Lune pour
rebondir un peu vendredi et surtout vendredi après-midi dans ce cas.

Nos signaux n’en demeurent pas moins négatifs sur le fond et, par
conséquent, le plus probable est que la baisse se poursuive.

Techniquement, surtout en prenant en compte l’Euro Stoxx 50, on peut sans
doute considérer que cette rechute « casse » le récent rebond depuis la
mi-juillet. Il ne se serait alors agi dans ce cas que d’un rebond purement
technique. Le CAC 40 est remonté en ABC, ce qui serait de mauvais augure
pour la suite. L’Euro Stoxx 50 et d’autres indices n’ont même pas fait de
vagues bien dessinées.

A surveiller surtout l’Euro Stoxx 50 qui a la base d’une figure baissière
vers 3510 points. En cas de rupture de ce support, l’indice pourrait presque
rechuter sur ses plus bas de juillet dans une optique purement graphique. Le
CAC 40 a le même genre de support « majeur » vers 4920 points.

Compte tenu de nos signaux négatifs sur ce mois d’août, nous estimons à deux
chances sur trois la rupture de ces supports. Nous remarquons aussi que nos
signaux négatifs du début du mois n’ont pas réagi au moment où nous le
jugions probable, c’est à dire dés la semaine dernière. C’était tout à fait
étonnant et, en fait, cela a précipité le mini-krach depuis hier. C’est
souvent le cas quand des signaux correctement analysés ne donnent pas
immédiatement le résultat escompté : le mouvement est ensuite d’autant plus
surprenant et brutal.

Commentaire :

La guerre des changes ou guerre commerciale se trouve relancée par la
Chine… La Fed l’a fait depuis 2009 avec un succès tout à fait mitigé sur
le dollar, la BCE le fait depuis le début de l’année avec un succès réel
depuis en fait un an sur l’euro qui a lourdement baissé et voici le tour de
la Chine de s’engager dans la même voie avec le Yuan. Un tel jeu est
évidemment stérile et ne fait qu’accentuer les difficultés économiques…

Soulignons aussi que c’est tout à fait en adéquation avec notre principal
paramètre négatif de la période (Uranus-Pluton) : guerre des changes, guerre
commerciale, dévaluations compétitives notamment. Un facteur négatif
supplémentaire de poids sur ce mois d’août (Jupiter et Saturne-Pluton) a
visiblement mis le feu aux poudres.

Compte tenu de ce mois d’août très chargé en influences malencontreuses, on
peut penser que d’autres mauvaises surprises peuvent attendre les marchés :

– Au plan économique, c’est la croissance qui risque d’être affectée par nos
paramètres négatifs qui, rappelons-le, sont de « nature récessionniste » : la
production industrielle chinoise de ce matin s’est d’ailleurs révélée très
décevante…

– Au plan « politique », on peut se demander si le dossier grec ne risque pas
de revenir sur la table, en dépit d’un accord à priori déjà quasiment
conclu. Israël pourrait aussi provoquer des soucis à cause d’une situation
très tendue « potentiellement » au plan planétaire pour le Proche-Orient
durant cet été. Enfin, n’excluons pas non plus que le terrorisme islamiste
(attentats, victoires militaires) puisse venir également ajouter un mauvais
grain de sel.

Nous allons donc voir les dégâts sur les marchés durant ce mois d’août,
précédant un autre facteur baissier « potentiellement » désastreux à la
mi-septembre. A titre de repère, il s’est produit la dernière fois en
septembre 2002 (krach internet) et avait envoyer bouler les indices
européens -20% plus bas en l’espace d’un mois jusqu’à la mi-octobre. Nous
doutons cependant d’un tel score cette année, la volatilité globale étant de
toute façon bien moindre que lors du krach internet.

Par ailleurs, nous soulignons une nouvelle fois l’importance « potentielle »
de notre filet de sécurité (Neptune-Pluton), décrit dans la « tendance moyen
terme » ci-dessous. Il n’empêche certes pas les crises et nous tablons
toujours sur une crise dangereuse de moyen-long terme, mais il peut
néanmoins provoquer des rebonds très déconcertants. Par précaution, nous
préférons même ne pas exclure la possibilité de nouveaux sommets marginaux
sur certains indices au moins durant l’automne à venir, si jamais ce
paramètre favorable parvenait à s’exprimer avec assez de puissance.

Dans l’immédiat, pour être à peu près certains que la purge est vraiment et
franchement engagée, il faudrait que les indices occidentaux et au moins
européens chutent d’au moins -15% (c’est un minimum) par rapport à leurs
sommets de mars ou avril derniers. Cela peut se faire sur ce mois d’août ou
début septembre (nos signaux négatifs d’août) ou fin septembre/début octobre
(notre signal négatif majeur de mi-septembre). Mais nous n’en sommes pas là,
bien sûr, et ce n’est qu’une hypothèse possible car notre paramètre
favorable de long terme a déjà su perturber fortement des mouvements de
baisse jusqu’ici et notamment depuis à peu près un mois. L’analyse technique
apportera aussi, sur ce plan, d’autres éléments de réflexion sur les
semaines à venir.

--------------------------------------------
BOURSE ANTICIPATIONS
1700, ANCIEN CHEMIN DE BERRE
CP N°9 
13410 LAMBESC 
TEL : 04 42 57 07 04 ou 06 89 93 03 45
EMAIL : bourse.anticipations@orange.fr
http://www.bourseanticipations.com
Forum de discussion : http://forum.bourseanticipations.com/
https://www.facebook.com/j.f.richard.jf
-------------------------------------------
-------------------------------------------
Bourse Anticipations est une marque déposée
Tous droits de reproduction réservés
-------------------------------------------

COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN DU VENDREDI 12 DÉCEMBRE 2014

bourse anticipations astro
MARCHÉS FINANCIERS

Tendance court terme :

Marchés à nouveau en baisse ce vendredi à la mi-journée.

Nos petits signaux de rebond n’ont pas fait long feu, permettant juste une
stabilisation hier. Cela montre à notre avis la force de la pression
baissière, un de nos indicateurs positifs de court terme ce matin produisant
généralement un petit élan haussier notable. Cela n’a pas été le cas…

On commence à mieux cerner ce qui fâche. La croissance mondiale d’abord, en
berne chez les pays émergents (et même, récession au Brésil) et dans la
plupart des pays industrialisés (récession au Japon, récession à venir dans
la zone euro). Des incertitudes politiques d’autre part, la Grèce ayant des
élections qui pourraient remettre en cause sa cure d’austérité et relancer
par conséquent la crise de la dette.

Seuls les Etats-Unis ont une croissance économique digne de ce nom, même si
elle est relativement fragile selon différents indicateurs. La cerise sur le
gâteau serait que cette croissance faiblisse, ce qui nous semble probable
étant donné les mauvais indicateurs qui ont commencé à s’installer et les
concernent spécifiquement.

L’effondrement du pétrole manifeste de ces anticipations sur une nouvelle
récession généralisée…

Il manque encore des éléments dits « exogènes », typiques en règle générale de
nos indicateurs négatifs car ils poussent aux tensions internationales, aux
guerres et aux coups d’Etat. Cela pourrait apparaître sur les prochaines
semaines, en attendant ensuite une fin 2015 qui pourrait être un peu
« tragique » sur ce plan.

Dans l’immédiat, les indices européens ont reculé de -5 à -7% environ,
annulant plus de la moitié de leur reprise de deux mois entiers en une
petite semaine seulement : cela témoigne à notre avis de la brutalité de nos
indicateurs négatifs. Rappelons à cet égard que le krach de 1987 a été
provoqué par l’un de ces facteurs agressivement négatifs. Nous n’avons pas
vraiment de signaux de krachs en ce moment, peut-être un petit assez faible
et donc contestable vers la mi-janvier 2015. Mais l’important n’est pas là,
nos indicateurs négatifs pouvant tout à fait produire au fil des jours et
des mois une ampleur de baisse équivalente : -40% environ en 6 à 8 mois sur
1987 et début 1988 pour se référer à cet exemple.

Les dangers qui menacent les marchés d’actions sont donc à notre avis très
puissants et ils ont commencé à s’installer depuis le printemps dernier. A
présent, on risque fort d’entrer beaucoup plus franchement dans le vif du
sujet. C’est déjà le cas au plan économique en ce qui concerne la zone euro,
qui est à présent dans une phase de déflation presque sans équivoque.

A court terme, le CAC 40 pourrait trouver un support vers 4110 points
environ. Les indicateurs sont d’ailleurs survendus. Cependant, soulignons
une nouvelle fois que nos indicateurs négatifs sont « brutaux » et donc
potentiellement violents. Il est fort possible que la baisse se poursuive à
court terme dans un mouvement de panique et d’exagération manifeste. Cela
avait déjà été le cas au début d’octobre dernier et cela pourrait même se
révéler être plus prononcé sur les semaines à venir. Seule la période entre
Noël et le jour de l’an pourrait alors bénéficier peut-être de notre « effet
Noël » habituel, bien que sous réserves…

A un peu plus long terme, toujours en prenant le CAC 40 comme exemple, un
objectif baissier se profile vers 3850 points. Sa rupture « plausible »
créerait une sorte de psychose, remettant en cause la « fausse » sortie de
crise depuis 2009.

Tendance moyen terme :

Depuis le printemps dernier, de lourds indicateurs négatifs (carré
Uranus-Pluton) se sont installés progressivement et ils ont dégradé la
tendance boursière : les indices européens ont fait des sommets en juin et
le marché américain seulement en septembre en profitant de facteurs positifs
durant l’été (quinconce Saturne-Uranus).

Nous sommes donc entrés dans une période très négative, qui risque fort
d’aboutir à une très sévère purge des marchés d’actions (jusqu’à -40/-50%)
d’ici 2015 ou même 2016. Notre indicateur négatif principal ne desserrera en
effet son étreinte que courant 2016.

Ce paramètre baissier de long terme (Uranus-Pluton) provoque généralement
les effets suivants :
– Baisse de la croissance mondiale et tendance forte à la récession dans les
pays industrialisés. Guerres commerciales et mesures protectionnistes.
– Hausse des taux d’intérêts et faillites ou menaces de faillite d’ Etats
comme d’ entreprises.
– Hausse parfois massive du chômage.
– Vives tensions nationales, conflits armés et militaires, guerres, coups
d’état.
– Montée en puissance des extrêmes de droite et installation de dictatures.
– Recrudescence du terrorisme comme de la criminalité.
– Dangers liés au nucléaire.

On voit déjà que tous ces éléments sont déjà globalement présents, sauf pour
la hausse des taux d’intérêts de marché. Seule est pour le moment en
discussion le prochain relèvement des taux directeurs de la Fed.

Sur les mois à venir, un élément négatif supplémentaire (demi-carré
Saturne-Pluton et sesqui-carré Saturne-Uranus) devrait sans doute mettre
bien plus franchement le feu aux poudres et probablement entraîner un climat
de crise ouverte. Outre son impact économique redoutable, il risque fort
d’attiser davantage les tensions au Proche-Orient et peut-être de provoquer
un nouveau conflit militaire généralisé dans la région. Israël devrait alors
être impliqué directement et il est fort possible que le nucléaire iranien
soit également concerné (à cause de Pluton). Le pétrole risque de flamber.
D’autres risques de guerres ou conflits armés peuvent éclater, la situation
en Ukraine pouvant même dégénérer, y compris au plan des relations
diplomatiques Est-Ouest.

La France est comme prévu entrée dans la voie d’un effondrement de son
appareil productif, le clientélisme des politiciens ayant sacrifié
l’économie au profit des rentes publiques, du capitalisme de copinage et des
connivences avec les différents lobbys comme de l’assistanat de masse. Le
coût n’est plus supportable ni absorbable par une croissance qui s’en
effondre logiquement en retour, sous le poids écrasant de la fiscalité et
des charges sociales. Les classes moyennes et supérieures sont entrées dans
la voie de l’appauvrissement sous l’effet de ce soviétisme rampant depuis 40
ans, la présidence Hollande et son hyperfiscalisme ayant apporté la goutte
d’eau ultime qui a fait déborder le vase.

Nos indicateurs sur les pays sont partiels et limités. Ils ne signalent « a
priori » pas d’élections anticipées en France, en dépit de la présidence
catastrophique d’Hollande et de la menace de l’anarchie. Cependant,
l’absence de réformes à la hauteur de la situation est patent et la France
semble à présent engagée tout droit dans la voie de la faillite. Comme en
1797 à la suite de configurations planétaires similaires, qui avait conduit
à la « banqueroute des deux-tiers ».

Le 3 octobre 2014

Nouvelles analyses :

France : l’affaire Fillon

Décidément, la droite française ne cesse d’accumuler revers politiques et
scandales en tous genres et pas seulement financiers. Elle dépend
principalement du cycle Saturne-Pluton qui est négatif et arrive sur sa
dernière boucle la plus difficile, le second demi-carré. On en voit les
conséquences avec l’affaire Fillon, l’ex premier ministre se présentant
volontiers jusqu’ici comme l’homme propre de l’UMP. On mesure qu’il n’en est
rien…

C’est donc l’effondrement de l’un des prétendants les plus sérieux pour la
présidentielle de 2017.

Finalement, on peut constater que la droite française demeure en plein
marasme et qu’elle peut difficilement se présenter comme une alternative
crédible. Même si la gauche est de son côté dans une situation encore plus
affolante.

Le cycle Saturne-Pluton ne redeviendra positif qu’avec la conjonction qui
aura lieu en… 2020. D’ici là, la droite a sans doute encore du souci à se
faire. Cela n’implique pas qu’elle ne puisse pas remporter des élections,
mais cela rend des succès électoraux plus difficiles. Par ailleurs, le
climat de crise actuel, que ce soit au plan moral ou des idées et projets
comme des hommes, devrait perdurer. Notamment jusqu’à fin 2015 et le
dépassement de la boucle négative actuelle entre Saturne et Pluton.

Le 10 novembre 2014

Le retour de la crise : bienvenue en enfer !
A lire sur : http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1305
ou https://www.facebook.com/j.f.richard.jf/posts/745172715536712:0

Le 24 octobre 2014

Petit bilan de nos prévisions sur la France :
Nous avions indiqué qu’un facteur favorable se mettait en place l’été
dernier et devait normalement conduire à une vague de réformes en France.

Pour le moment, on n’a évidemment vu aucune réforme notable et, au
contraire, la poursuite de la politique d’assistanat massive avec la hausse
appliquée de différentes allocations d’assistance. Par ailleurs, les impôts
continuent d’augmenter (et encore les impôts locaux cet automne) tandis que
seule la clientèle visée par le PS verra la première tranche de l’IRPP
supprimée. Les autres risquent d’ailleurs de payer encore plus avec cette
réforme…

Cela dit, Manuel Valls cherche visiblement à réformer. On ne sait pas très
bien quoi, c’est très flou, mais la volonté est affirmée. Pour le moment, il
a seulement déblayé le terrain en éliminant les ministres écolo-gauchistes
du gouvernement mais on peut sans doute considérer que c’est un bon point.
Il secoue les bobos-soviétiques du PS, au risque de perdre la majorité à
l’Assemblée, mais c’est courageux et trace une nouvelle voie à la gauche.
C’est finalement du rocardisme appliqué avec 35 ans de retard…

Il n’en demeure pas moins que la France s’écroule économiquement et
socialement, les réformes à faire n’étant pour le moment même pas
envisagées. La baisse si nécessaire d’une fiscalité démentielle et de
charges sociales qui ne le sont pas moins ne l’est pas. Or, ce sont ces deux
fléaux qui ont largement détruit l’économie et provoqué le chômage de masse.
Pour le moment, on en reste à libéraliser les professions réglementées qui
parasitent effectivement toute la société à leur profit. C’est très bien,
même s’il reste à savoir ce qu’il restera effectivement du projet. Et même
si le projet aboutit avec de vrais changements en ce domaine, cela ne
changera évidemment pas la face du pays et ne résoudra pas ses maux
essentiels.

En résumé, il y a bien une volonté de réformes qui s’est affirmée au cours
des derniers mois. Il en manque cependant à ce stade la cohérence et les
objectifs. On ne les connaît pas…

Il reste que Manuel Valls est le seul politicien de gauche à avoir une
envergure certaine, en dépit de son appétit pour l’argent (lui aussi…). Et
devant les égos et les affaires financières de la droite conventionnelle, il
peut très bien marquer des points dans la nouvelle étape de la crise qui
s’annonce. C’est en tout cas une possibilité.

Allons plus loin… Pour le moment et probablement définitivement, Hollande
est mort politiquement. Il ne peut donc pas espérer obtenir un second mandat
en 2017. En revanche, le thème astrologique de Manuel Valls contient
beaucoup d’éléments positifs au printemps 2017. A cet égard, il pourrait
avoir de bonnes chances de remporter la présidentielle s’il était candidat.
Et d’autant plus que les configurations astrales de ce printemps 2017
« tendent » à favoriser le maintien au pouvoir du camp déjà en place…

Si un tel schéma devait se produire, alors cela impliquerait que Manuel
Valls a bien entrepris un certain nombre de réformes importantes qui,
globalement, servent l’intérêt général. Cela se ferait alors dans la foulée
de nos indicateurs « réformateurs » de l’été dernier et de l’élimination de la
gauche bobo-stalinienne du PS. A suivre…

Le 24 octobre 2014

Ebola : risque de pandémie ?

On s’inquiète de la propagation du virus Ebola, y compris dans ses
répercussions sur les marchés financiers. Astrologiquement, les virus de ce
genre donnent lieu à des repères généralement intéressants et souvent
pertinents. En ce moment, nous n’en avons aucun qui puisse donner à penser
qu’une épidémie grave puisse se développer. Certes, un facteur est
globalement négatif et peut « pousser » à différents problèmes viraux. Mais de
là à envisage une épidémie ou pandémie qui traverse toute la planète, nous
ne le pouvons tout simplement pas…

A ce stade, si cette approche est correcte, le virus Ebola ne devrait donc
pas trop se développer et semer finalement plus de frayeurs que de réels
dégâts.

Cependant, l’astrologie étant loin d’être une science exacte, nous avançons
cette hypothèse avec modestie. Nous pouvons en fait surtout souligner que
nous n’avons pas d’éléments actuellement qui poussent aux développement
d’une pandémie. Nous en aurons en revanche à partir de 2017.

Le 15 octobre 2014

France : le retour de Sarkozy et l’impopularité d’Hollande

Comme on pouvait s’y attendre, la verve et l’énergie de Nicolas Sarkozy ont
fait merveille hier au journal TV de France 2. Nul doute qu’il en aille de
même pour son premier meeting dans le nord à la fin de la semaine… Il
devrait sans doute balayer facilement tous ses rivaux pour la présidence de
l’UMP, même s’il n’a pas brillé lors d’un quinquennat tout en promesses et
sans grande réalisations concrètes. Notamment au plan des réformes
structurelles où il n’a rien fait.

Mais la France a ceci de particulier que les politiciens sont comme des
fonctionnaires avec une carrière à vie. Aucun échec ne les affecte bien
longtemps et, contrairement aux pays les plus démocratiques, ils continuent
à afficher leurs ambitions comme si de rien n’était au lieu d’être remplacés
par des postulants plus novateurs. Seul leur âge finit par les évincer de la
vie politique, en général fort tardivement d’ailleurs…

Nicolas Sarkozy bénéficie en tout cas de la belle relation cette semaine
entre Jupiter et Uranus (trigone exact le jeudi 25 septembre), qui constitue
son cycle moteur en politique. Petit problème en 2017 : l’hiver précédent
l’élection présidentielle d’avril-mai, ce cycle aura déjà commencé à former
son opposition, angle négatif majeur qui pourrait alors signifier la fin de
ses dernières ambitions politiques. Cette opposition, qui devrait entraîner
de graves revers politiques pour Nicolas Sarkozy, ne sera cependant pas tout
à fait formée au printemps 2017 (passage exact et définitif à l’automne
2017) : cela laisse donc un doute sur son influence exacte concernant les
ambitions de Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle du printemps 2017…

Rappelons par ailleurs que le cycle de la France, entre Jupiter et Neptune,
favorisera le maintien au pouvoir du camp en place à la présidentielle et
aux législatives prévues actuellement en avril/mai et juin 2017. Ce cycle
planétaire arrivera en effet à une boucle positive, sous la forme d’un
quinconce de 150°, ce qui a pour effet de favoriser le parti politique déjà
au pouvoir. Si Hollande est toujours à l’Elysée, nul doute que lui ou un
autre socialiste ne soient alors en bonne position pour remporter la
présidentielle et dans la foulée les législatives…

Il reste à savoir, bien sûr, si François Hollande pourra achever son mandat.
Son impopularité massive pose en effet objectivement la question de son
départ et d’élections anticipées. Nous ne trouvons cependant pas, au seul
plan astrologique, d’élément concluants en faveur d’élections anticipées
d’ici 2017… A titre de nuance, on peut cependant envisager que François
Hollande ne se représente pas en 2017 mais que ce soit un autre socialiste
(du même camp politique par conséquent…) qui réussisse à remporter la
présidentielle.

En tout cas, à court terme, c’est à dire d’ici le début octobre, l’exécutif
français devrait subir de nouveaux revers. Le Soleil natal de la 5ème
République au début de la Balance est en tout cas frappé durement par
Saturne, ce qui correspond bien souvent à de graves déboires pour le
Président en exercice. Hollande et Valls devraient donc subir de nouveaux
affronts, mais cela n’implique pas du tout des élections anticipées. C’est
tout de même à suivre, la fronde sociale s’amplifiant notamment en ce moment
avec l’incendie d’un centre des impôts en Bretagne et la grève irresponsable
des pilotes à Air France… Mais ce ne sont pas les sujets explosifs qui
manquent en ce moment et qui ne sont pas seulement de nature sociale !

Le 22 septembre 2014

La déstabilisation terroriste (17 septembre 2014) :

A lire sur :
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1301

France :

Décidément, la présidence Hollande sombre de tous côtés et dans tous les
domaines.

Le livre de Valérie Trierweiler est assez bas, très bas même. Mais il est à
la hauteur de cette présidence si catastrophique. Le mépris décrit de
Hollande pour les pauvres (les « sans-dents ») constitue sans doute un élément
de plus dans la décrépitude de la présidence. Cela pourrait même constituer
un tournant, alors que le 16 septembre Valls 2 doit demander la confiance au
Parlement…

Le 16 septembre, nous avons un signal négatif de contestation à gauche de
l’exécutif. Le vote de la confiance promet d’être animé ! Si cela va
certainement chauffer sur les bancs de l’Assemblée, surtout à la gauche de
la gauche semble-t-il (ou peut-être dans la rue…), il ne nous semble
cependant pas que cet indicateur négatif soit suffisant pour entraîner un
vote de rejet de la confiance.

Néanmoins, la seconde quinzaine de septembre et surtout les derniers jours
du mois risquent d’être très négatifs pour la France et l’exécutif. De
nouveaux revers sont fort probables pour le pays dans son ensemble, les
domaines concernés pouvant être très variés. L’autorité du chef de l’Etat,
qui déjà n’en possède plus beaucoup, devrait encore être mise à mal un peu
plus…

27 juillet 2014

Une sortie de crise… provisoire !

A lire sur :
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1298

Enfin des réformes en France ?

A lire sur :
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1296

Le scrutin européen du 25 mai

Le scrutin du 25 mai ne devrait pas conduire aux bouleversements que
certains redoutent.
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1289

Inquiétante Nouvelle Lune

La Nouvelle Lune du dimanche 30 mars pourrait servir de détonateur dans
différents domaines…

A lire sur :
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1286

Municipales françaises :

Nous n’avons pas grand chose à ajouter à une précédente analyse sur ce
scrutin. Nous en remettons simplement le lien :
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1249

Crise politique en Ukraine… Et en Europe !
A lire sur : http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1283

Le 28 février 2014

Vent de panique sur les marchés
A lire sur : http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1277

Le 26 janvier 2014

Un président aux abois ?
Lire sur : http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1276

Le 16 janvier 2014

Le tournant français

Sur un tout autre plan, la crise politique française se poursuit… Après
s’être fait le chantre de la hausse d’impôts tous azimuths, dont les
dernières manifestations concrètes datent de quelques jours seulement, le
président Hollande pratique sans le reconnaître un virage à 180° en
indiquant depuis hier qu’il faut impérativement baisser les impôts et les
charges sociales pour relancer la croissance par une politique de l’offre…

La confusion est donc totale, à la mesure de la cacophonie qui règne dans sa
vie privée. Nul doute cependant que cela amorce un grand virage de la
politique économique, déjà en filigrane dans ses voeux le 31 décembre
dernier. On remarquera seulement qu’il n’y a aucune vision globale ni
stratégie et que ce revirement déchirant n’est même pas reconnu et encore
moins explicité.

Le changement radical n’en est pas moins là, du moins sa tentative car les
résistances au sein de la gauche sont évidemment nombreuses et multiples.
Nombre de responsables du PS ne comprennent rien… Ce n’est pas mieux à
droite, les dirigeants de l’UMP ne sachant visiblement pas comment réagir et
apprécier la marche arrière présidentielle !

Finalement, cela correspond à certains indicateurs que nous avons pour la
France sur 2014 : la crise politique va se poursuivre avec des effets
profonds, mais des réformes structurelles sont probablement en train de se
profiler et pourraient notamment aboutir l’été prochain. Il était temps…
Ce que la droite n’a pas fait, la gauche pourrait donc le faire, du moins en
partie et sous la contrainte d’une crise surtout structurelle qui a déjà
mené le chômage au-dessus de la barre des 3 millions de sans emplois.

Des réformes sont donc prévisibles, mais leur efficacité dépendra évidemment
de la façon dont elles seront menées. On peut là avoir quelques doutes
sérieux, étant donné le clientélisme de masse de la gauche et le capitalisme
de connivence qui est pratiqué avec les seuls grands groupes industriels. La
clientèle électorale de gauche, c’est à dire les 7 millions d’emplois
dépendant de l’argent du contribuable de façon directe, sans compter tous
les emplois subventionnés de façon plus indirecte, devrait donc être
largement épargnée. Or, c’est cette armée mexicaine qui coûte le plus
cher… De même que la politique d’assistance en matière sociale, qui
reflète également les priorités clientélistes de la gauche, notamment en
matière d’immigration.

En résumé, c’est une esquisse de réformes qui voit le jour, une nouvelle
fois et sous la contrainte… Mais il n’y a pas de programme et on peut donc
penser que ces réformes ne seront vraiment engagées que si la contrainte
s’accentue davantage ! Par exemple, la réforme du millefeuille si ruineux
des collectivités locales va vite se heurter une fois de plus au tir de
barrage conjugué du syndicat des élus qui veulent conserver leurs rentes
comme de celui des lobbys de fonctionnaires qui réclament toujours plus de
personnels et d’avantages divers et variés !

Pour se faire une idée de cette résistance, on peut en mesurer l’enjeu pour
la bureaucratie politique, de gauche comme de droite d’ailleurs, en faisant
le calcul de la retraite du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Eh oui, il
est Premier ministre mais également retraité de tous côtés… En voici le
calcul effectué dans Le Point, qui aboutit à 180.000 euros de retraite par
an (hors le salaire de Premier ministre !), soit à l’équivalent d’un
patrimoine de plus de 30 millions d’euros sans même toucher encore sa
retraite de Premier ministre… Rappelons ironiquement qu’Ayrault avait été
le premier à dénoncer férocement la retraite-chapeau de Varin, PDG de PSA,
qui n’aboutissait pourtant qu’à provisionner infiniment moins pour un actif
du privé et non un fonctionnaire bénéficiant de la garantie de l’Etat !

http://www.lepoint.fr/economie/l-exorbitante-retraite-d-ayrault-14-01-2014-1780011_28.php

En conclusion, on peut cependant penser au plan astrologique que certaines
réformes, au moins partielles et limitées, verront le jour courant 2014 et
surtout l’été prochain ou dans sa foulée. Si c’est bien le cas, ce serait un
premier pas, sans doute modeste mais après 40 ans d’immobilisme complet et
de dérives sans cesse accentuées. Un premier pas effectué sous la
contrainte, alors que le pays est en plein effondrement…

Le 15 janvier 2014

Où va la crise ?

Une analyse générale de la crise de 2007 à 2020
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1272

De la « tulipomania » à la « dettomania »

A lire sur :
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1266

Le 6 décembre 2013

Le mouvement de sape continue
A lire sur : http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1262

Le 22 novembre 2013

Nucléaire iranien : un accord si dangereux
http://forum.bourseanticipations.com/viewtopic.php?f=23&t=1263

Le 24 novembre 2013

« LA CRISE VUE PAR L’ASTROLOGIE », EDITIONS TRAJECTOIRE,
PAR JEAN-FRANCOIS RICHARD

Cet ouvrage explique, en se basant sur 300 ans d’histoire économique,
sociale et politique des pays occidentaux, quelles sont les étapes à
envisager dans la crise actuelle. Celle-ci devrait durer jusqu’en 2020, à
cause des déficits publics dans un premier temps, de la hausse de la
fiscalité et de l’hyper-inflation qui suivront et tueront le retour de la
croissance tout en ruinant les épargnants dans un deuxième temps. Au plan
politique, les extrêmes vont se trouver renforcés, essentiellement
l’extrême-droite. Des coups d’Etat militaires ou de type fasciste ne sont
pas exclure dans les pays les plus fragiles. L’assainissement de la
situation, tant au plan économique qu’ensuite politique et social, ne peut
gère être envisagé avant 2020. Une nouvelle révolution industrielle devrait
suivre…

On peut notamment commander ce livre sur amazon.fr ou fnac.com.

En voici les liens :

http://www.amazon.fr/crise-vue-par-lastrologie/dp/284197510X/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1258988544&sr=8-1

http://livre.fnac.com/a2747162/Jean-Francois-Richard-La-crise-vue-par-l-astrologie?Mn=-1&Ra=-1&To=0&Nu=1&Fr=0


BOURSE ANTICIPATIONS ne saurait être tenu responsable de décisions
d’investissements, qui relèvent de la seule initiative des abonnés. Nos
analyses constituent uniquement des essais de prévisions, aléatoires par
définition. Il s’agit par conséquent d’une simple source supplémentaire de
réflexions, et en aucune façon une sollicitation en vue de l’achat ou de la
vente d’instruments financiers. La réussite de prévisions passées ne
garantit pas celles de nos actuels et futurs bulletins mensuels ou
compléments rapides. Il est recommandé de confronter nos prévisions avec
d’autres méthodes d’analyse, qu’elles soient fondamentales ou techniques.
Nous déconseillons toute gestion spéculative ou agressive de façon générale
et notamment en se basant sur nos hypothèses de court terme.

NOTE : Nos compléments rapides ne font pas partie de l’abonnement à Bourse
Anticipations et en constituent un service entièrement gracieux. Ils
s’efforcent d’être quotidiens, mais peuvent être ponctuellement interrompus
en raison de problèmes informatiques, de congés ou de déplacements. Merci de
votre compréhension.

-------------------------------------------
BOURSE ANTICIPATIONS
1700, ANCIEN CHEMIN DE BERRE CP N°9
13410 LAMBESC
TEL & FAX : 04 42 92 72 19
EMAIL : bourse.anticipations@orange.fr
http://www.bourseanticipations.com
Forum de discussion : http://forum.bourseanticipations.com/
http://www.facebook.com/j.f.richard.jf
-------------------------------------------
-------------------------------------------
Bourse Anticipations est une marque déposée
Tous droits de reproduction réservés
-------------------------------------------