Gabriel Attal : réformateur ou imposteur ?

Le thème de la 5ème République de 1958 voit toujours la position fondamentale de son Soleil natal être frappée par la planète Uranus jusqu’à la fin du printemps. Cela ne présage guère de réformes utiles au pays de la part du nouveau Premier ministre Gabriel Attal.

Les saccages et pillages de la fin juin 2023 par une partie de la jeunesse d’origine immigrée s’étaient produits avec la même mauvaise position d’Uranus sur les 20° du Taureau, frappant négativement le Soleil natal de la 5ème République à 5° de la Balance (sesqui-carré négatif de 135°). Or, le Soleil natal d’un pays c’est sa vitalité, sa cohésion sociale et ses dirigeants politiques.

De surcroît, au printemps prochain, entre mars et mai, ce même Uranus se situera aussi avec Jupiter sur les 22° du Taureau et en relation négative avec le Milieu du Ciel natal de la 5ème République à 22° du Verseau (carré négatif de 90°). Or, le Milieu du Ciel natal d’un pays, c’est sa réputation, ses réalisations ou ses échecs, son autorité et son rayonnement.

Voilà donc deux raisons de considérer que la crise politique française n’est pas terminée. Elle risque au contraire de connaître de nouveaux développements assez malheureux sur les mois à venir.

En fait, cela n’étonnerait personne… Les agriculteurs se mobilisent de plus en plus à travers toute l’Europe et notamment en France pour conserver de Bruxelles leurs privilèges fiscaux et, aussi, pour obtenir l’annulation de la batterie des nouvelles normes bureaucratiques de la Commission, aussi stupides que coûteuses.

En France spécifiquement, les tarifs d’électricité vont encore augmenter jusqu’à +10% au 1er février. Le Premier ministre Gabriel Attal refuse jusqu’ici d’annuler cette hausse injustifiée, sauf pour faire plaisir à la Commission Européenne qui est au service des éoliennes allemandes qui produisent si peu d’électricité… En France, cela représenterait alors +66% de hausse des tarifs depuis 2019 et +122% en 15 ans. Soit une hausse inacceptable et injustifiée, puisque le coût de production électrique des centrales nucléaires françaises n’a quasiment pas évolué sur ces périodes.

L’immigration et l’insécurité dépendent également des lubies pro-migrants de la Commission de Bruxelles, qui s’est arrogée au fil des années et depuis la présidence de Jacques Delors dans les années 1990 le droit d’imposer ses propres vues aux États membres de l’Union Européenne. Le nouveau Premier ministre ne prévoit pas de réformer la Constitution française pour rétablir un droit national supérieur aux « directives » européennes, ce qui serait la seule possibilité pour satisfaire la volonté d’environ 80% des Français d’en finir avec l’invasion migratoire, le laxisme de la loi pénale et de nombreux tribunaux contre les criminels et le marché truqué de l’énergie européenne pour satisfaire la seule Allemagne.

Autrement dit, Gabriel Attal se pose en réformateur pour rétablir une politique de fermeté dans tous les domaines et soutenir le pouvoir d’achat, mais il n’a indiqué aucune mesure concrète et sérieuse. Pour le moment, il n’y a que des mots et aucun projet… A l’inverse, son gouvernement reprend pour l’essentiel tous les anciens ministres qui ont surtout brillé ces dernières années par leurs multiples mensonges et leur incompétence.

Dans ces conditions, quelques puissent être par ailleurs les souhaits réformateurs de Gabriel Attal qui doit les résumer le 30 janvier prochain devant l’Assemblée Nationale, on voit mal ce qu’il va pouvoir modifier pour satisfaire la volonté quasi unanime des Français. Dans un pays en faillite de tous côtés, qui ne sait qu’empiler des taxes et des impôts pour nourrir le mammouth étatique et ses clients qui en demandent toujours plus, il apparaît donc plausible d’assister à de nouveaux drames et de nouvelles étapes dans la crise politique qui déchire le pays. Cela conduit même à ruiner la démocratie au profit d’une tyrannie bureaucratique qui frappe toute l’opposition politique.

C’est toute la période jusqu’à l’été prochain qui, dans un premier temps, est spécialement concernée. Mais les mois de mars à mai pourraient être spécialement concernés. D’ici là, Gabriel Attal pourrait conserver une petite popularité mais s’il valide la nouvelle hausse des tarifs de l’électricité au premier janvier, sa cote de popularité va vite fondre comme neige au soleil au fil des semaines…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel au 20 janvier 2024 avec la mauvaise position d’Uranus :

Un boulevard pour le RN ?

Visiblement, le parti de Marine dépend du cycle entre Jupiter et Uranus, un nouveau cycle en 2011 correspondant à son arrivée à la tête du FN fondé par son père. Le cycle Jupiter-Uranus se renouvelle le 21 avril prochain et il pourrait favoriser le Rassemblement National au scrutin européen des 6-9 juin suivants…

La liste menée par Jordan Bardella, le président du RN, a en tout cas de bonnes chances de profiter de l’élan favorable provoqué par tout nouveau cycle planétaire de ce type. Il pourrait donc faire un vrai tabac aux européennes de juin prochain. En tout cas, les planètes ne semblent pas du tout s’y opposer et plutôt pencher franchement en faveur du parti de Marine Le Pen.

Jupiter et Uranus paraissent bien présider aux destinées du RN. Si c’est effectivement le cas, il est assez probable que le scrutin européen de juin prochain se solde par une belle victoire du parti.

Gabriel Attal va bien essayer de contrer le RN. Mais avec un gouvernement de pacotille (Rachida Dati) et surtout avec les mêmes ministres, détestés par les Français pour leurs mensonges et manipulations de bas étage à répétition, on voit mal la situation pouvoir s’améliorer pour les macronistes.

La macronie, comme auparavant l’UDF de Valéry Giscard d’Estaing, dépend pour l’essentiel du cycle entre Saturne et Uranus. Or, ce cycle est finissant et ne se renouvellera qu’en… 2033. Il n’y a donc plus d’élan pour le parti du président, Renaissance. L’échec est d’ailleurs patent dans tous les domaines essentiels pour les Français : un pouvoir d’achat ruiné par les taxes et les normes, une immigration envahissante et sans limites ainsi qu’ une criminalité chaque jour plus explosive.

De son côté, LR dépend du cycle entre Saturne et Pluton. Le général de Gaulle avait fondé le RPF, premier parti gaulliste, en 1947 sur une conjonction entre ces deux planètes. Jusqu’en 2020, ce tandem a parfaitement rythmé les succès et les échecs des Gaullistes.

En 2020, cependant, ce cycle s’est renouvelé mais il n’a pas vraiment donné lieu à un nouvel élan politique. Au contraire, cela a plutôt signé jusqu’ici une dégringolade de plus en plus caricaturale au profit du Rassemblement National.

Certes, LR a un peu profité d’une petite boucle favorable entre Saturne et Pluton en décembre dernier (demi-sextile positif de 30°) lors de l’adoption de la dernière loi sur l’immigration. Mais le RN en a également tiré parti et même bien plus que LR ! C’est donc à se demander si le parti de Marine Le Pen n’est pas en train de supplanter progressivement LR, en rendant le cycle Saturne-Pluton de plus en plus maigrichon dans ses effets sur les Gaullistes.

D’ailleurs, lors des européennes de juin prochain, Saturne et Pluton seront en conflit juste après une boucle négative exacte (demi-carré négatif de 45°) le 6 mai précédent. Ce n’est a priori pas de très bon augure pour LR lors du scrutin européen.

Concluons simplement en rappelant que Gabriel Attal pourrait demeurer assez populaire sur les deux ou trois mois à venir, même si son gouvernement est désapprouvé par 60% des français juste après son installation. Mais nos indicateurs pour la France et l’exécutif politique du pays demeurent très négatifs. Ils le seront encore plus à partir du mois de mars et de nouveaux développements de la crise politique depuis les saccages et exactions de juin dernier sont probables. Des élections anticipées sont même possibles cette année…

A écouter sur YouTube :

Conjonction Jupiter-Uranus du 21 avril 2024, susceptible de fournir un tremplin pour le Rassemblement National et notamment pour le scrutin européen du 9 juin :

Le wokisme, espèce nuisible en voie de disparition !

Uranus et Neptune ont fait naître le wokisme et tous ses excès gauchistes. Les mêmes planètes sont en train de l’enterrer ! On est en effet passés d’une relation négative et agressive d’ Uranus vis-à-vis de Neptune à un lien positif, qui ne va que se renforcer sur les années à venir…

C’est tout un symbole : la présidente noire de l’université d’Harvard, Claudine Gay, a dû démissionner sous la pression de l’opinion publique. Représentante de la « diversité » à la mode woke, elle était accusée de nombreux plagiats pour la rédaction de sa thèse de doctorat et, récemment, de soutenir le génocide du Hamas contre les Juifs le 7 octobre dernier en Israël… Une autre présidente d’université à démissionner pour des raisons similaires.

Le wokisme et tous ses excès tyranniques a vraiment pris son envol sur la décennie 2010-2020. Sur cette période, on avait Uranus en conflit avec Neptune (angle négatif de 45°). Or, Uranus mène à tous les bouleversements et Neptune représente au plan politique la gauche. Un mauvais Neptune favorise notamment une gauche sectaire, aux idéologies liberticides et à tous les excès démentiels possibles.

Une pareille configuration avait eu lieu sur la décennie 1970-1980. On avait alors vu surgir le hippisme, l’apologie de la drogue, la pédophilie et un grand nombre de sectes gauchistes et même terroristes en Europe et au Japon (Action directe, Bande à Baader, Brigades rouges, Fraction armée rouge, etc.).

Ces excès gauchistes des années 1970 ont disparu très vite en quelques années… En arrivant sur la décennie 1980-1990, il n’en restait plus que quelques terroristes activement recherchés et bientôt « neutralisés » ou emprisonnés et jugés lourdement pour leurs crimes.

On peut évidemment penser, comme nous le soulignons depuis environ deux ans, que le wokisme actuel et tous ses fantasmes liberticides va suivre le même sort. Parti des universités américaines, c’est là qu’il commence à subir ses premiers lourds revers. Et ce n’est sûrement pas fini ! Il restera à l’éradiquer totalement, afin de revenir à une liberté de conscience, d’opinions et d’expression qu’il prétend détruire…

Ce sera sans doute d’autant plus facile que, d’une relation négative entre Uranus et Neptune sur la décennie précédente, on est passé depuis 2022 à une très bonne entente entre ces deux planètes : il s’agit d’un angle positif képlérien de 54°, qui va devenir un sextile encore plus constructif de 60° à partir de 2026.

Sur l’année 2024, Uranus et Neptune vont à nouveau former ce bel angle positif de 54°. Cela se produira de façon « exacte » le 10 janvier de la semaine prochaine et à nouveau le 18 mai prochain. Les wokes risquent fort d’en faire lourdement les frais !

En effet, un Neptune bien entouré favorise la gauche modérée et responsable. Cela ne peut que détruire le wokisme et ses divers délires !

Remercions donc nos amis Uranus et Neptune de nous débarrasser progressivement mais sans doute assez rapidement de ces nihilistes, qui prétendent imposer à la majorité des minorités corrompues et tyranniques, détruire et réécrire dans un pur style stalinien l’histoire des nations, démolir la beauté des langues nationales par un charabia inclusif délirant…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel de la relation positive Uranus-Neptune de 54° au 6 janvier 2024 :

Faut-il enterrer l’Ukraine ?

Une belle relation entre Uranus et Neptune pourrait aider l’Ukraine cet hiver, en dépit de ses récents déboires. La Russie demeure pour sa part en mauvaise posture avec la fin du cycle Saturne-Neptune.

L’Ukraine dépend visiblement du cycle entre les planètes Uranus et Neptune. L’invasion russe s’est produite en février 2022 à la fin d’un conflit entre ces deux planètes (demi-carré de 45°). Depuis l’été 2002, Uranus et Neptune sont passées à l’étape d’une relation constructive avec un angle képlérien positif de 54°. On peut en déduire que cela a aidé l’Ukraine à si bien résister à l’ogre russe…

Au début de l’été dernier, une nouvelle relation exacte positive s’est produite. Nous en avions déduit que l’Ukraine allait sans doute marquer des points lors de sa contre-offensive estivale. Or, il n’en a rien été, de maigres succès ayant seulement été remportés. L’astrologie donne de bons repères mais, malheureusement, ils ne fonctionnent pas toujours de façon éclatante.

A présent, l’Ukraine est un peu acculée et même ses soutiens occidentaux renâclent un peu devant le coût énorme du conflit. Cependant, le ciel pourrait encore venir en aide à l’Ukraine ! En janvier 2024 et à nouveau en mai, Uranus se situera exactement à deux reprises à 54° précisément de Neptune. Cette belle relation pourrait aider l’Ukraine, lui permettre de passer l’hiver sans trop de dégâts, peut-être récupérer des financements occidentaux pour ses armées et aussi remporter quelques succès inattendus contre la Russie de Poutine. On va voir et, sans doute, être assez rapidement fixés car cette relation planétaire théoriquement favorable à l’Ukraine va se produire la première fois le 10 janvier 2024…

De son côté, la Russie n’est vraiment pas à la fête. Elle dépend pour sa part du cycle entre Saturne et Neptune : prise du pouvoir par les bolchevicks en 1917 sur une conjonction des deux planètes, mort de Staline en 1953 sur la conjonction suivante et effondrement de l’URSS en 1989 sur la dernière conjonction.

Or, nous sommes à la fin du cycle entre Saturne et Neptune, ce qui constitue en quelque sorte une agonie pour les pays qui en dépendent. Comme ce fut notamment le cas avant l’effondrement de 1989 sous Gorbatchev… D’ailleurs, malgré les innombrables dégâts et les dizaines de milliers de morts, la Russie a échoué à envahir l’Ukraine. En Russie même, la contestation monte contre Vladimir Poutine en dépit de son odieux régime policier.

De nouvelles déconvenues sont donc probables pour le régime de Poutine. Le cycle entre Saturne et Neptune se renouvellera début 2026 avec une nouvelle conjonction entre les deux planètes, soit dans deux ans seulement. D’ici là, on peut penser que le régime russe va continuer à s’enlise de plus en plus gravement dans différents domaines. Et on peut aussi penser que le renouvellement de ce cycle en 2026 mettre fin à la tyrannie de Vladimir Poutine. C’est en tout cas le plus probable ou à tout le moins tout à fait envisageable…

A écouter aussi sur YouTube :

Carte du ciel de l’angle positif képlérien de 54° entre Uranus et Neptune le mercredi 10 janvier 2024 :

Donald Trump va-t-il l’emporter ?

Les astres ne sont pas aussi favorables que les sondages en faveur de Donald Trump… Le cycle Saturne-Uranus, qui est dominant pour les Etats-Unis, est en fait contradictoire pour la prochaine élection mais il semble plutôt favoriser le camp démocrate.

En règle générale, le cycle entre les planètes Saturne et Uranus a une importance fondamentale pour les Etats-Unis, qu’il s’agisse de politique ou d’économie. Par exemple, lors de la seconde guerre mondiale, les Etats-Unis ont commencé à remporter des batailles décisives contre les armées Japonaise et allemande lors du renouvellement du cycle entre Saturne et Uranus en 1942.

En politique, de façon générale, une relation positive entre la planète aux anneaux et Uranus favorise le camp politique déjà à la Maison Blanche. A l’inverse, une relation négative pousse à une alternance politique.

Un très bon exemple a été apporté par l’élection de Barack Obama en 2008, pile au jour près sur une opposition Saturne-Uranus (angle négatif de 180°). Son prédécesseur, George Walker Bush, a été élu une première fois en 2000 sur un conflit Saturne-Uranus (carré négatif de 90°), élection d’alternance après les deux mandats du démocrate Bill Clinton.

Soulignons cependant que cette règle générale souffre parfois d’imprécisions ou même d’exceptions… GW Bush a par exemple été réélu en novembre 2004, alors que le tandem Saturne-Uranus se situait entre une confrontation (sesqui-carré négatif de 135°) et une alliance constructive (quinconce positif de 150°). Peut-être fallait-il prendre en compte que l’on se dirigeait vers le quinconce en 2005 après avoir déjà dépassé le sesqui-carré, mais ce n’était pas évident de prime abord.

Par ailleurs, contre-exemple avec la première élection de Bill Clinton en 1992 : Saturne et Uranus étaient en harmonie (demi-sextile positif et précis de 30°), ce qui aurait a priori dû favoriser le camp républicain qui était à la Maison Blanche. Mais le démocrate Clinton l’a emporté, faisant ainsi un joli pied de nez au cycle Saturne-Uranus… Il a cependant été réélu en 1996 sur une fort belle relation entre les deux planètes.

Toujours est-il que le tandem Saturne-Uranus est généralement fiable et que les exceptions ou les difficultés à l’analyser sont rares. Cela dit, l’élection présidentielle de novembre 2024 n’est pas très limpide en regardant le cycle de ces deux planètes : elles sortent d’une relation négative (carré de 90° de 2021 et 2022) et se dirigent vers un beau sextile (angle positif de 60°). Mais cette relation favorable n’aura cependant lieu qu’en 2025…

Nous sommes donc à mi-chemin entre une relation négative d’alternance et une relation positive de continuité politique. A priori, on pourrait plutôt pencher pour une continuité démocrate à la Maison Blanche, car Saturne et Uranus se dirigent vers une relation favorable. On pourrait alors avoir le même schéma de continuité politique qu’en 2004 avec la réélection de George Walker Bush, alors que la relation positive entre Saturne et Uranus n’allait intervenir qu’un an plus tard en 2005.

On peut néanmoins avoir un doute sur le scrutin de 2024, car les deux planètes se situent quand même entre deux influences de nature opposée. Il est seulement possible de pencher « plutôt » en faveur d’un succès démocrate…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel du 4 novembre 2024, jour de l’élection présidentielle américaine :

Covid 19 : le grand retour ?

On s’inquiète d’un nouveau variant du Covid 19 et d’une possible nouvelle vague épidémique… C’est en fait peu probable, les causes neptuniennes de la pandémie de coronavirus ayant disparues.

Dès le printemps 2022, nous avions estimé que le Covid 19 était en fin de parcours. C’était peut-être un peu trop rapidement optimiste, mais pas faux pour autant. Le virus a perdu de sa virulence sur les mois qui ont suivi et, à présent, le nouveau variant provoque fort peu de pathologies graves ou de décès. II se résume dans l’immense majorité des cas à une simple grippe, dont on sait que ce n’est jamais une partie de plaisir mais dont on se remet facilement en quelques semaines.

A l’origine du virus en 2019, un conflit double entre Uranus et Neptune (demi-carré négatif de 45°) et une fin de cycle très négative entre Jupiter et Neptune (de 30 à 0° d’orbe.) Ces deux facteurs négatifs affectant Neptune ont toujours été présents à l’origine des grandes pandémies : peste en Europe au XIVème siècle, grippe espagnole de 1918-1921, grippe asiatique de 1956-1958, grippe de Hong Kong de 1968-1970…

Or, depuis l’été 2022, les conflits planétaires affectant Neptune, la planète qui concerne virus et autres bactéries, ont globalement cessé. Uranus est même à présent en harmonie avec Neptune, par le biais d’un angle képlérien positif de 54° qui va se renouveler en janvier et mai 2024.

Il ne reste plus qu’un nouveau litige cet hiver entre Jupiter et Neptune (angle négatif de 45°) qui peut peut-être entretenir une vague de Covid-19 pendant quelques mois. Ce conflit pourrait éventuellement être un peu renforcé par la « concentration planétaire » actuelle, qui a tendance à aggraver tous les problèmes présents, de quelque sorte que ce soit.

Cela semble pourtant assez secondaire, Uranus étant bien plus puissant que Jupiter et, globalement, les conditions ne sont de toute façon plus remplies pour une grande vague pandémique aux conséquences catastrophiques.

Certes, les contaminations sont en hausse sensible, mais le virus n’a  plus du tout la même virulence que lors des deux premières vagues pandémiques en 2020 et 2021. Sans doute l’immunité collective naturelle a-t-elle déjà permis de franchir le cap… En France, en proportion des personnes infectées, les passages aux urgences demeurent très limités et de même nature que lors des épidémies de grippes, surtout pour les personnes très âgées qui sont bien sûr les plus fragiles.

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel au samedi 16 décembre 2024 :  

Le gouffre français

Jupiter et Uranus s’acharnent actuellement sur la France ! Chaque jour apporte son lot de déconvenues, d’amertume et d’angoisse aux Français : la folle immigration a conduit à l’envolée de la criminalité et les « élites » au pouvoir refusent les solutions de bon sens.

Ci-dessous, nous présentons la carte astrale du vendredi 22 décembre. C’est seulement un repère… Mais autour de cette date, on peut redouter de nouveaux drames. En effet, Uranus frappe toujours le Soleil natal de la 5ème république à 5° de la Balance; et de son côté, Jupiter avec l’appui de Mars agresse étroitement le Saturne natal de cette 5ème République qui se situe à 20° du Sagittaire.

Ce sont deux positions clés de la France qui sont affectées : le Soleil natal représente la vitalité, la cohésion et le dynamisme d’un pays et la popularité de son Chef d’État, tandis que son Saturne natal concerne l’autorité de l’État et de ses institutions. Le pays risque ainsi de tomber encore plus bas…

On en voit déjà de toutes les couleurs, chaque jour ou presque apportant de nouveaux drames de plus en plus effrayants. La liste en est longue depuis seulement une dizaine de jours : les 6 jeunes qui sont à l’origine de l’égorgement de Samuel Paty n’ont été condamnés qu’à des peines de prison avec sursis ! On ne peut mieux mépriser et fouler aux pieds la mémoire de cet enseignant… La Justice n’est pas passée, dans ce cas comme dans tant d’autres.

L’horrible assassinat de Thomas Perotto n’a finalement donné lieu à une minute de silence à l’Assemblée Nationale, qu’en raison des protestions multiples contre le silence complice de la macronie. La mort du multirécidiviste Nahel en juin dernier avait entraîné immédiatement une minute de silence à l’Assemblée, ce qui revenait à légitimer les émeutes et le vandalisme qui ont suivi… Dominique Bernard, autre enseignant égorgé, a eu une petite minute de silence, surtout pour ne pas fâcher les lobbys syndicaux de l’Education nationale.

La pauvre Lucienne a été horriblement torturée et elle en est décédée à Lille. Bien entendu, sa mort a été passée sous silence dans un premier temps, l’assassin étant un mineur étranger. Le Maire, Martine Aubry, n’a même pas daigné faire part d’une quelconque émotion ou compassion vis à vis de la victime et de sa famille. Cette dernière a dénoncé avec fermeté et dignité la complaisance des politiciens vis à vis de tels assassins.

Chaque jour qui passe, en fait, témoigne d’agressions, violences diverses et meurtres de migrants ou de Français d’origine immigrée et haïssant leur pays au profit d’un communautarisme islamiste.

Les sondage montrent de plus en plus de Français hostiles à la politique macronienne en la matière, à son laxisme comme ses incohérences. Selon un des derniers, ils sont 86% à vouloir placer immédiatement en rétention un détenu terroriste arrivant au bout de sa peine; et ils sont encore 77% à vouloir envoyer en prison et non à l’hôpital des agresseurs ou meurtriers déséquilibrés psychiquement. En résumé, 81% des Français se déclarent inquiets ou très inquiets devant l’envolée de la criminalité qui touche désormais le pays tout entier, en ville comme dans les campagnes.

Cela n’est pas près de s’arranger si l’on en croit les planètes. Jupiter et Uranus peuvent nous apporter de nouvelles horreurs jusqu’à fin janvier et Uranus seul demeurera très agressif jusqu’au milieu du printemps prochain. Heureusement, Saturne apportera peut-être quelques solutions ou progrès car, dés la fin janvier, il sera bien placé vis à vis de la conjonction natale Jupiter-Neptune de la 5ème République. Or, cette conjonction planétaire, c’est le creuset naturel de la France : il peut en résulter, enfin, quelques mesures de fermeté et de bon sens de la part d’une macronie désormais aux abois.

A écouter sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=UfLyTRQzeL0

Carte du ciel le vendredi 22 décembre 2023

La folle Europe !

Le basculement à droite de l’Europe se poursuit et s’accélère. Cela tient à notre avis aux effets de la conjonction Jupiter-Saturne, qui s’est produite en 2020 et diffuse progressivement ses effets rénovateurs.

Ce sont à présent les Pays-Bas qui ont permis au Parti de la Liberté de Geert Wilders de remporter les dernières élections législatives et de créer dans le pays un tsunami politique. Ce succès d’un parti anti-système s’ajoute à tant d’autres : Italie, Suède, Finlande, Slovaquie, Grèce, Malte, Pologne, Hongrie…

Sur le fond, ces différents pays ont voté pour conserver leur identité européenne et rejeter la folle immigration et la criminalité qui l’accompagne que continue à défendre la Commission européenne. Même des pays dirigés par la gauche comme au Danemark ou dans certains pays baltes ont pris des mesures radicales, y compris en construisant des murs, pour endiguer l’invasion migratoire.

A présent, la Commission européenne ne représente plus qu’elle-même et une poignée de pays européens sur la question migratoire. La sulfureuse présidente de cette Commission, Ursula Von der Leyen, pourrait de surcroît subir de graves mises en cause pour ses liens avec le laboratoire Pfizer, et notamment ceux de son mari qui est directement en lien avec lui.

Il va y avoir en juin prochain des élections européennes. Elles vont se situer dans la foulée d’une conjonction très dynamique entre Jupiter et Uranus, un tandem planétaire qui correspond à beaucoup de partis anti-systèmes en Europe et notamment le Rassemblement National de Marine Le Pen en France. Dans la foulée de la conjonction Jupiter-Saturne, qui est le duo qui a le plus d’influence sur le Vieux Continent, on peut envisager la possibilité d’un bouleversement politique complet dans l’Union européenne.

il serait grand temps que ce soit le cas, car la politique mortifère actuelle de la Commission Européenne, seulement soutenue à présent par la France de Macron et l’Allemagne de Scholtz, est en train de détruire toute l’Europe, ses valeurs, sa civilisation, ses traditions et son mode de vie.

A écouter aussi sur YouTube :

Carte du ciel de la prochain conjonction Jupiter-Uranus du 21 avril 2024 :

Crépol : le tournant ?

Le drame de Crépol peut signifier un tournant politique majeur, tant les Français sont en colère contre une immigration de plus en plus folle et souvent criminelle. La « concentration planétaire » actuelle pousse en tout cas en faveur de mesures radicales pour se débarrasser des barbares et autres sauvages, tandis que la 5ème République elle-même subit les assauts d’Uranus contre sa cohésion nationale et son exécutif.

La « concentration planétaire » actuelle réunit les planètes dites « lourdes » ou « lentes » de notre système solaire. Cela concerne Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton qui s’étagent sur environ 110° du cercle zodiacal qui comporte 360° (notre carte ci-dessous). Une telle concentration pousse au plan économique aux récessions (la zone euro et la Grande-Bretagne sont en récession) et à une forme de repli national au plan politique. Dans un tel contexte, bien sûr, l’immigration non européenne n’est plus acceptée en raison des multiples problèmes qu’elle pose.

Cette folie immigrationniste de la Commission Européenne est devenue totalement irrationnelle lors du conflit entre Uranus et Neptune de 2017 à 2021. Neptune a poussé à la démagogie, au clientélisme et à la naïveté en la matière. A présent, on paye les pots cassés de cette politique européenne irresponsable.

Les peuples européens se révoltent. Le rejet de l’immigration a tenu une place capitale dans l’arrivée au pouvoir de coalitions de droite et d’extrême droite en Italie, en Suède et en Finlande. Elle a maintenu au pouvoir des régimes hostiles à cette folie en Hongrie, en Pologne, en Grèce et d’autres pays des Balkans.

Aux Pays-Bas, contre toute attente, c’est le parti anti-immigration de Geert Wilders qui a largement remporté les dernières législatives il y a quelques jours. A Dublin, après qu’un Algérien a blessé au couteau 5 personnes dont des enfants, des émeutes ont eu lieu et le centre pour migrants a été incendié.

C’est dans ce contexte que s’est produit l’assaut sanglant d’une bande d’origine immigrée nord-africaine au bal populaire de la petite commune de Crépol. C’est le cœur de la France, un si petite commune de 550 habitants qui, jusque-là, vivait tranquillement en dehors de tous les crimes liés à l’immigration !

Le symbole de cette minuscule commune rurale est tellement fort, que le gouvernement et les médias ont tout fait pour masquer ce drame monstrueux. Ce dernier a été décrit par l’AFP comme des incidents provoqués par des « trouble-fêtes », voire pour le gouvernement comme 95% des médias d’une « rixe » qui aurait dégénéré et les prénoms nord-africains des assaillants ont été cachés et interdits de communication au public.  Bref, une omerta politique et médiatique complète ! Il a fallu attendre une semaine entière pour connaître le seul prénom Chaïd qui est soupçonné d’avoir tué le jeune Thomas Perotto.

Après la mort du multirécidiviste Nahel, l’Assemblée Nationale avait observé une minute de silence. Il n’y en pas eu pour Thomas Perotto. Cela montre bien le véritable visage de la Macronie, qui a choisi son camp entre les victimes françaises et les criminels d’origine immigrée.

Nous avons pointé à plusieurs reprises que la France était entrée pour au moins une année entière en juin dernier dans une période de grave crise politique, sans doute historique. Chaque jour qui passe voit cette crise s’aggraver et prendre des proportions de plus en plus dramatiques. C’est un climat de guerre civile larvée qui s’est instauré aujourd’hui, demain peut-être de guerre civile ouverte…

De ce point de vue, il est possible que le drame épouvantable de Crépol réveille enfin les Français et les sorte de leur torpeur actuelle. On va en tout cas voir ce qu’il en est, tant ce drame fait horreur et a choqué tous les Français.

La « concentration planétaire » pousse en tout cas en faveur d’exigences en matière de protection, de réformes de la loi pénale si complaisante avec les criminels et d’arrêt de cette immigration délirante qui détruit toute l’Europe et spécialement la France. Par ailleurs, la 5ème République elle-même est lourdement mise en cause pendant encore plus de 6 mois, ce qui peut impliquer de multiples mouvements de contestation contre les bureaucrates politiques au pouvoir : ils ne savent que mentir, mentir et encore mentir pour ne surtout rien faire d’utile à leur pays ! A suivre…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel de la concentration planétaire actuelle au 25 novembre :

COMPLÉMENT RAPIDE QUOTIDIEN du 23 novembre 2023

bourse anticipations astro

MARCHÉS FINANCIERS

Tendance court terme :

Petite progression des indices européens ce mardi 2 janvier en fin de matinée.

Le climat demeure le même, les actions étant soutenues par le recul de l’inflation dans les pays occidentaux. Cela entraîne des projections plus mesurées sur l’évolution des taux des banques centrales et de possibles baisses à partir du printemps ou surtout du second semestre.

Nous avons cependant un petit signal négatif cet après-midi et il pourrait peser modérément. Les taux de marché à 10 ans se tendent d’ailleurs assez sensiblement et cela pourrait finir par contrarier les actions…

Techniquement, les objectifs sont toujours plus haut, comme la zone des 7 700 points sur le CAC 40.

Nouvelle analyse :

Faut-il enterrer l’Ukraine ?
A lire sur :

Faut-il enterrer l’Ukraine ?

A écouter sur : YouTube

Tendance moyen terme :
L’inflation élevée dans les pays occidentaux demeure un poison et devrait continuer à alimenter la hausse des taux d’intérêts l’hiver prochain. En retour, cela va continuer peser sur la croissance économique et mener à des périodes de récessions plus ou moins longues et profondes jusqu’en 2024-2025. Les Etats-Unis devraient être la prochaine victime, à la suite de la zone Euro et de la Nouvelle Zélande.

La « concentration planétaire » actuelle jusqu’au printemps 2024 pousse aux chutes de croissance et aux récessions.

Les actions ont connu en novembre un vif rebond dans un mouvement mou de consolidation plus large. Notre mauvais indicateur de « concentration planétaire » étant toujours présent jusqu’en avril prochain, nous demeurons assez circonspects sur cette reprise haussière. Il est fort possible que nous assistions à une rechute l’hiver prochain, comme cela se produit régulièrement en fait depuis le mois d’avril dernier.

Le 23 novembre 2023

NOS ANALYSES :
A lire sur :

Bourse Anticipations


Sur la colonne à droite
****************

A écouter sur notre chaîne YouTube :
https://www.youtube.com/@jean-francoisrichard5331/streams
Aller à la rubrique « En direct » pour avoir les dernières analyses et la liste complète.

—————————————————-
BOURSE ANTICIPATIONS ne saurait être tenu responsable de décisions
d’investissements, qui relèvent de la seule initiative des abonnés. Nos
analyses constituent uniquement des essais de prévisions, aléatoires par
définition. Il s’agit par conséquent d’une simple source supplémentaire de
réflexions, et en aucune façon une sollicitation en vue de l’achat ou de la
vente d’instruments financiers. La réussite de prévisions passées ne
garantit pas celles de nos actuels et futurs bulletins mensuels ou
compléments rapides. Il est recommandé de confronter nos prévisions avec
d’autres méthodes d’analyse, qu’elles soient fondamentales ou techniques.
Nous déconseillons toute gestion spéculative ou agressive de façon générale
et notamment en se basant sur nos hypothèses de court terme.

NOTE : Nos compléments rapides ne font pas partie de l’abonnement à Bourse
Anticipations et en constituent un service entièrement gracieux. Ils
s’efforcent d’être quotidiens, mais peuvent être ponctuellement interrompus
en raison de problèmes informatiques, de congés ou de déplacements. Merci de
votre compréhension.

—————————————————-
BOURSE ANTICIPATIONS – EI
224, Chemin de la Muscadelle
13550 Noves
Tel : 06 89 93 03 45
Email : bourse.anticipations@orange.fr

Bourse Anticipations


Forum : http://forum.bourseanticipations.com/
Chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCdqLrrBM-DRFFqZNKNnq47w
—————————————————-
Bourse Anticipations est une marque déposée
Tous droits de reproduction réservés
—————————————————-

Macron dans la tourmente !

La mauvaise Nouvelle Lune du lundi 13 novembre a fini par produire ses effets contre la France et notamment le Chef de l’État. Le président Macron est désormais critiqué de tous côtés et sa carrure de Chef d’État remise en cause.

Le président Macron, qui a refusé de participer à la grande manifestation contre l’Antisémitisme du dimanche 12 novembre pour ne pas fâcher la communauté musulmane, se voit critiqué et dénoncé de toute part pour son clientélisme aveugle. L’ensemble de la presse n’est pas tendre avec lui et les critiques politiques volent également de toutes parts…

Pire : Macron est aussi accusé de faire le jeu du Hamas en réclamant d’Israël la fin de son entreprise de destruction de ce groupe criminel. C’est à la fois très bêta de réclamer cela, mais aussi une nouvelle fois clientéliste vis à vis de l’immigration folle qui détruit la France comme toute l’Europe. Si Israël cesse son entreprise de destruction du Hamas, même au prix lourd de victimes civiles, les roquettes continueront quotidiennement à s’abattre sur l’État hébreu. Est-cela que soutient Macron ?

Son bla-bla pour tenter de phagocyter les partis d’opposition lors de conférences sans intérêt à St Denis est un échec complet : tous les partis d’opposition, sauf quelques électrons libres opportunistes et le RN, ont boycotté ces palabres sans intérêt. Échec supplémentaire pour le président…

En résumé, la crise politique se poursuit, pour le moment avec la mise en cause du Chef de l’État. La question sur la table, à présent, est le manque de carrure et d’envergure d’un Chef de l’État englué dans le ni gauche ni droite et son « en même temps » montre sa faillite désormais totale.

La suite de cette crise politique pourrait être plus brutale et violente. Nous sommes probablement au bord d’une guerre civile à cause de la folle immigration destructrice et responsable de l’envolée des violences et des crimes en tous genres aujourd’hui, la totalité des centre villes des grandes communes étant désormais aux prises avec cette criminalité galopante. 

Par ailleurs, contrairement aux nouveaux mensonges de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, il n’y a aucune stabilisation des prix de l’électricité et ils vont augmenter à nouveau d’ici février de +10%, soit +66% depuis un an et demi au total. Cette politique du mensonge permanent dégoûte de plus en plus les Français et en plonge beaucoup dans la misère.

D’autant plus que la production d’énergie nucléaire pour l’électricité est stable depuis l’avant Covid… La hausse a simplement pour but de faire plaisir aux Allemands et à leurs centrales à charbon si polluantes, comme à la Commission Européen si autocratique et de faire payer encore plus de taxes et impôts aux Français pour remplir le tonneau des Danaïdes de l’insondable dépense publique…

Cela peut aussi provoquer des émeutes de la faim et de la misère, tant les Français sont ponctionnés de toutes parts et qu’ils ne peuvent plus faire face. Le prix des carburants ne baisse quasiment pas par ailleurs, alors que le pétrole a chuté de près de -15% depuis quelques semaines. Mais là encore, les taxes et les impôts continuent de bloquer toute évolution favorable au pouvoir d’achat.

En résumé, le Soleil natal de la 5ème République est agressé depuis lundi dernier à nouveau directement par Uranus, la planète la plus violente du zodiac. Cela va perdurer jusqu’en mai prochain et la France d’entrer dans un cercle infernal de crises et de violences diverses.

A écouter aussi sur YouTube :

Carte du ciel de la fondation de la 5ème République par référendum le 28 septembre 1958 :