Crises françaises en vue…

La crise politique française devrait connaître de nouveaux développements en mars, avril ou mai prochains : les éléments essentiels du thème astrologique de la 5ème République sont toujours frappés négativement sur les prochaines semaines et prochains mois.

Le Soleil natal de la 5ème République est depuis le mois de mai 2023 agressé par Uranus (sesqui-carré négatif de 135°), produisant les saccages et pillages des bandes de voyous de banlieue en juin et début juillet. Cela revient en force à partir de la seconde quinzaine du mois d’avril.

Par ailleurs, la conjonction si importante Jupiter-Neptune de cette même 5 ème République est agressée par Neptune à partir du mois d’avril et surtout mai prochain (sesqui-carré négatif de 135°) : cela promet a priori de nouvelles tensions politiques et sociales, qui pourraient éventuellement être majeures.

Pour le moment, on peut observer que le président Macron cherche à la fois à courtiser les sectes gauchistes écologistes et les représentants des agriculteurs. Cela ne peut évidemment pas fonctionner et, au bout du compte, l’exécutif macronien en est réduit à discuter avec les seules sectes gauchistes. La situation de blocage est évidente et les manipulations perverses de l’Elysée ont seulement abouti à de nouvelles et très graves tensions…

Le nouveau Premier ministre Gabriel Attal semble plus réaliste et comprendre les problèmes du pays. Il a d’ailleurs été nommé à Matignon en présence d’une belle relation de Saturne à la conjonction Jupiter-Neptune de la 5ème République (trigone positif de 120°). Mais il reste à voir de quelles marges de manoeuvres il va disposer, dans un pays en faillite, avec des taxes et impôts délirants, des règlements et normes ubuesques imposées par Bruxelles et dont toutes les valeurs et tous les services publics se sont effondrés.

Dans l’immédiat, même si Gabriel Attal semble disposer de véritables valeurs et atouts, on ne peut que redouter de nouveaux développements dramatiques de la crise politique, économique et sociale française.

A écouter aussi sur YouTube :

Carte du ciel de la 5 ème République, fondée par référendum le 28 septembre 1958 :

Zone de dangers !

Jusqu’au mois de mai, de lourds nuages risquent de perturber notre belle planète bleue… Un phénomène de « concentration planétaire », présent depuis 2020, atteint à présent son intensité maximale et il est toujours source de nombreuses tensions.

Notre graphique ci-dessous montre bien que tous les corps célestes autour de la Terre sont concentrés sur un arc de cercle d’environ 119° sur les 360° que compte le cercle zodiacal. Une situation planétaire de ce genre pousse au repli sur soi et à l’égoïsme au plan individuel. Au plan économique, cela favorise les récessions, telles que les connaissent déjà la zone euro, la Grande-Bretagne et la Nouvelle Zélande; la Chine, le Japon et même les Etats-Unis connaissent de leur côté une chute sensible de leur croissance économique. Enfin, au plan international, cela provoque des guerres diverses, comme celle de l’invasion russe contre l’Ukraine, de l’Azerbaïdjan contre l’Arménie et d’Israël contre le Hamas et à présent aussi le Hezbollah.

L’invasion russe de l’Ukraine, en février 2022, avait eu lieu avec la « concentration planétaire » actuelle, également poussée à son intensité maximale. C’est à dire que, outre les planètes dites « lentes » de Jupiter à Pluton, celles qualifiées de « rapides » de la Lune à Mars étaient également regroupées sur la même bande zodiacale. Heureusement, l’hiver actuel ne connaîtra pas de conflit entre Jupiter et Pluton, un facteur de guerre potentiel supplémentaire qui était en revanche présent quelques heures avant le début de l’offensive russe en février 2022.

Mais pour bien comprendre la situation actuelle et les dangers qu’elle recèle encore, nous avions eu le même phénomène au début des années 1990 (guerres multiples dans les Balkans), à la fin des années 1970 et jusqu’en 1982 (invasion russe de l’Afghanistan, guerre Iran-Irak, guerre des Malouines et occupation du Liban sud par Israël contre le Hezbollah), également pour remonter un peu plus loin en 1939 et 1940 au début de la seconde guerre mondiale provoquée aussi et surtout par d’autres mauvais ressors planétaires…

Pendant encore quelques mois, nous risquons donc de connaître ou subir, peut-être, de nouveaux conflits militaires. A titre de simples repères, cela pourrait concerner l’Azerbaïdjan et l’Arménie, l’Afrique de l’Ouest qui connaît de rudes tensions, le Yémen à cause des terroristes houthis armés par l’Iran, Taïwan éventuellement aussi ainsi que les gesticulations irresponsables de la Corée du Nord. Bref, la liste des conflits « potentiels » qui peuvent encore se déclarer est très longue…

L’astrologie est incapable de donner davantage de détails, sauf à se ridiculiser facilement. Si une nouvelle guerre devait se déclarer, il est ainsi inutile de chercher à déterminer dans quelle région du monde elle pourrait avoir lieu. En maniant avec recul les cycles planétaires, on peut seulement se dire que les trois mois à venir recèlent des dangers supplémentaires depuis les débuts de cette concentration planétaire en 2020. Souhaitons seulement que nous arrivions au mois de mai prochain sans nouvelles atrocités…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel de la concentration planétaire à son intensité maximale depuis ce samedi 17 février et Vénus qui vient de passer avec Mars dans l’arc de cercle qui va de Pluton en Verseau à Uranus dans le Taureau :

Vers l’anéantissement du Hamas ?

Le cycle Saturne-Neptune est en fin de parcours et cela signe probablement l’anéantissement complet des terroristes du Hamas qui dépend étroitement de ce couple planétaire. Israël, en tout cas, ne semble pas vouloir lui laisser la plus petite porte de sortie.

Le Hamas a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007 sur une opposition (angle majeur de 180°) entre Saturne et Neptune. A présent, on se dirige vers un renouvellement du cycle entre ces deux planètes qui aura lieu en 2026. Mais c’est en ce moment la fin si négative de ce cycle planétaire : cela signe probablement la fin des menées terroristes et criminelles du Hamas.

Sur le terrain, Tsahal a déjà éliminé le Hamas sur les trois quarts de la bande de Gaza. Il ne manque plus que la reconquête de l’extrême sud à la frontière avec l’Égypte pour que le travail soit achevé. Cela pourrait être effectué sur les prochaines semaines… C’est semble-t-il ce que les terroristes ont bien compris, en proposant pour sauver leur peau la libération des otages qu’ils détiennent en échange d’un cessez-le-feu qui leur permettrait de survivre.

En dépit de pressions multiples, Israël a refusé de laisser l’hydre terroriste pouvoir se reconstituer. C’est conforme à la fin du cycle entre Saturne et Neptune qui, a priori, n’admet pas les demies-mesures. Certes, une telle guerre fait des milliers de victimes civiles. Mais c’est évidemment dans la logique criminelle des terroristes de se servir de boucliers humains pour aller ensuite pleurnicher sur leur triste sort. Tsahal n’a pas d’autre choix pour en finir définitivement avec les lanceurs de roquettes, qui ont assassiné et pourri la vie de tant d’israéliens depuis 15 longues années et pas uniquement le 7 octobre dernier.

En tout cas, il semble bien que l’on se dirige vers l’anéantissement complet du Hamas. C’est dans la logique de sa prise de pouvoir si négative sur une opposition Saturne-Neptune. Avant lui, le Comité de salut public de la Révolution française en 1793 n’avait pas survécu non plus aux conséquences si sanglantes d’une si néfaste configuration planétaire…

Il restera ensuite l’autre groupe terroriste du Hezbollah au nord d’Israël, spécialiste des enlèvements et des tortures d’occidentaux, qui lui aussi fait pleuvoir des milliers de roquettes et missiles iraniens sur l’État hébreu. Mais ce sera une autre histoire…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel du cycle agonisant entre Saturne et Neptune au 10 février 2024 :

L’Europe sur la sellette

La contestation des agriculteurs européens s’en prend directement à la Commission Européenne, à ses taxes, ses normes et son idéologie écologiste : c’est une première sur le Vieux Continent et cela tient notamment à la fin du cycle entre Jupiter et Uranus.

Toujours très bavards pour se mettre en valeur, aucun Commissaire Européen n’a pourtant trouvé le moindre mot pour répondre à la colère des agriculteurs qui s’est répandue comme une traînée de poudre dans les 27 pays de l’Union. Le silence radio est total…

L’Europe et sa construction politique dépend du cycle entre Jupiter et Saturne principalement, mais aussi de celui entre Jupiter et Uranus. En ce moment, c’est surtout le second qui pose problème : il est en bout de course, ce qui est très négatif depuis près d’un an et il ne se renouvellera que le 21 avril prochain.

On va donc voir la suite et, notamment, si les agriculteurs européens organisent une marche contre la Commission et son bureaucratisme à Bruxelles prochainement. Cela serait évidemment une nouvelle étape dans la contestation d’une Europe désormais sans âme et si souvent contraire à l’intérêt général.

On pourra ensuite suivre les effets de la conjonction Jupiter-Uranus du 21 avril prochain, qui précédera de peur les élections au Parlement européen au début du mois de juin. Il se pourrait que les partis « anti systèmes » puissent devenir majoritaires et, dans ce cas, cela ouvrirait la voie à une refonte de l’Union Européenne. En tout cas, ces formations politiques devraient au moins remporter des succès notables et contribuer ainsi à refondre les équilibres actuels assez fades et si technocratiques du Parlement Européen.

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel du traité de Rome en 1957, commençant à fonder l’Europe moderne :

Une révolution anti-bureaucratique ?

La crise politique française et européenne prend une nouvelle dimension : l’addition des taxes, des impôts et des normes a fini par provoquer une immense colère. Cela commence avec les agriculteurs français qui vont bloquer Paris avant de monter évidemment à Bruxelles… Astrologiquement, le Soleil natal de la 5ème République française est frappé de plein fouet par Uranus !

C’est probablement un mouvement immense qui vient de débuter. Les agriculteurs sont en première ligne dans toute l’Europe et notamment en France à présent, dans la foulée des Pays-Bas, de l’Allemagne, de la Pologne, etc. Mais ce sont en fait toutes les professions indépendantes qui n’en peuvent plus du flicage et des taxes de Bruxelles.

Astrologiquement, nous revenons régulièrement sur ce sujet depuis le mois de mai dernier. A présent, la contestation se développe et prend une ampleur que nous n’avions même pas soupçonnée initialement. Ce n’est pas seulement la France qui est concernée, c’est tout le continent européen !

En France, c’est le Soleil natal de la 5ème République qui est affecté. Or, pour un pays, le Soleil natal représente sa vitalité, son énergie, ses dirigeants politiques, son autorité et son rayonnement.

Si l’on s’en tient par commodité au seul pays français, on voit tout de suite astrologiquement que nous n’en sommes qu’au début d’un puissant mouvement de contestation. Cela devrait prendre de l’ampleur en février, en mars et en avril. Le Soleil natal de la 5ème République est en effet de plus en plus frappé directement par Uranus, la planète la plus brutale et même violente du zodiaque.

Bien sûr, on peut redouter des violences et il y en aura probablement. Elles seront en fait la conséquence directe de l’immense mesquinerie bruxelloise, de sa bureaucratie si arrogante et de ses prétentions à mettre en laisse et asservir tous les peuples européens.

L’aspiration si uranienne à la liberté et la démocratie va donc se manifester et, on peut l’espérer, parvenir à réformer une Europe qui est tombée dans le bureaucratisme le plus tatillon qui soit.

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel de la 5ème République française :

Gabriel Attal : réformateur ou imposteur ?

Le thème de la 5ème République de 1958 voit toujours la position fondamentale de son Soleil natal être frappée par la planète Uranus jusqu’à la fin du printemps. Cela ne présage guère de réformes utiles au pays de la part du nouveau Premier ministre Gabriel Attal.

Les saccages et pillages de la fin juin 2023 par une partie de la jeunesse d’origine immigrée s’étaient produits avec la même mauvaise position d’Uranus sur les 20° du Taureau, frappant négativement le Soleil natal de la 5ème République à 5° de la Balance (sesqui-carré négatif de 135°). Or, le Soleil natal d’un pays c’est sa vitalité, sa cohésion sociale et ses dirigeants politiques.

De surcroît, au printemps prochain, entre mars et mai, ce même Uranus se situera aussi avec Jupiter sur les 22° du Taureau et en relation négative avec le Milieu du Ciel natal de la 5ème République à 22° du Verseau (carré négatif de 90°). Or, le Milieu du Ciel natal d’un pays, c’est sa réputation, ses réalisations ou ses échecs, son autorité et son rayonnement.

Voilà donc deux raisons de considérer que la crise politique française n’est pas terminée. Elle risque au contraire de connaître de nouveaux développements assez malheureux sur les mois à venir.

En fait, cela n’étonnerait personne… Les agriculteurs se mobilisent de plus en plus à travers toute l’Europe et notamment en France pour conserver de Bruxelles leurs privilèges fiscaux et, aussi, pour obtenir l’annulation de la batterie des nouvelles normes bureaucratiques de la Commission, aussi stupides que coûteuses.

En France spécifiquement, les tarifs d’électricité vont encore augmenter jusqu’à +10% au 1er février. Le Premier ministre Gabriel Attal refuse jusqu’ici d’annuler cette hausse injustifiée, sauf pour faire plaisir à la Commission Européenne qui est au service des éoliennes allemandes qui produisent si peu d’électricité… En France, cela représenterait alors +66% de hausse des tarifs depuis 2019 et +122% en 15 ans. Soit une hausse inacceptable et injustifiée, puisque le coût de production électrique des centrales nucléaires françaises n’a quasiment pas évolué sur ces périodes.

L’immigration et l’insécurité dépendent également des lubies pro-migrants de la Commission de Bruxelles, qui s’est arrogée au fil des années et depuis la présidence de Jacques Delors dans les années 1990 le droit d’imposer ses propres vues aux États membres de l’Union Européenne. Le nouveau Premier ministre ne prévoit pas de réformer la Constitution française pour rétablir un droit national supérieur aux « directives » européennes, ce qui serait la seule possibilité pour satisfaire la volonté d’environ 80% des Français d’en finir avec l’invasion migratoire, le laxisme de la loi pénale et de nombreux tribunaux contre les criminels et le marché truqué de l’énergie européenne pour satisfaire la seule Allemagne.

Autrement dit, Gabriel Attal se pose en réformateur pour rétablir une politique de fermeté dans tous les domaines et soutenir le pouvoir d’achat, mais il n’a indiqué aucune mesure concrète et sérieuse. Pour le moment, il n’y a que des mots et aucun projet… A l’inverse, son gouvernement reprend pour l’essentiel tous les anciens ministres qui ont surtout brillé ces dernières années par leurs multiples mensonges et leur incompétence.

Dans ces conditions, quelques puissent être par ailleurs les souhaits réformateurs de Gabriel Attal qui doit les résumer le 30 janvier prochain devant l’Assemblée Nationale, on voit mal ce qu’il va pouvoir modifier pour satisfaire la volonté quasi unanime des Français. Dans un pays en faillite de tous côtés, qui ne sait qu’empiler des taxes et des impôts pour nourrir le mammouth étatique et ses clients qui en demandent toujours plus, il apparaît donc plausible d’assister à de nouveaux drames et de nouvelles étapes dans la crise politique qui déchire le pays. Cela conduit même à ruiner la démocratie au profit d’une tyrannie bureaucratique qui frappe toute l’opposition politique.

C’est toute la période jusqu’à l’été prochain qui, dans un premier temps, est spécialement concernée. Mais les mois de mars à mai pourraient être spécialement concernés. D’ici là, Gabriel Attal pourrait conserver une petite popularité mais s’il valide la nouvelle hausse des tarifs de l’électricité au premier janvier, sa cote de popularité va vite fondre comme neige au soleil au fil des semaines…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel au 20 janvier 2024 avec la mauvaise position d’Uranus :

Un boulevard pour le RN ?

Visiblement, le parti de Marine dépend du cycle entre Jupiter et Uranus, un nouveau cycle en 2011 correspondant à son arrivée à la tête du FN fondé par son père. Le cycle Jupiter-Uranus se renouvelle le 21 avril prochain et il pourrait favoriser le Rassemblement National au scrutin européen des 6-9 juin suivants…

La liste menée par Jordan Bardella, le président du RN, a en tout cas de bonnes chances de profiter de l’élan favorable provoqué par tout nouveau cycle planétaire de ce type. Il pourrait donc faire un vrai tabac aux européennes de juin prochain. En tout cas, les planètes ne semblent pas du tout s’y opposer et plutôt pencher franchement en faveur du parti de Marine Le Pen.

Jupiter et Uranus paraissent bien présider aux destinées du RN. Si c’est effectivement le cas, il est assez probable que le scrutin européen de juin prochain se solde par une belle victoire du parti.

Gabriel Attal va bien essayer de contrer le RN. Mais avec un gouvernement de pacotille (Rachida Dati) et surtout avec les mêmes ministres, détestés par les Français pour leurs mensonges et manipulations de bas étage à répétition, on voit mal la situation pouvoir s’améliorer pour les macronistes.

La macronie, comme auparavant l’UDF de Valéry Giscard d’Estaing, dépend pour l’essentiel du cycle entre Saturne et Uranus. Or, ce cycle est finissant et ne se renouvellera qu’en… 2033. Il n’y a donc plus d’élan pour le parti du président, Renaissance. L’échec est d’ailleurs patent dans tous les domaines essentiels pour les Français : un pouvoir d’achat ruiné par les taxes et les normes, une immigration envahissante et sans limites ainsi qu’ une criminalité chaque jour plus explosive.

De son côté, LR dépend du cycle entre Saturne et Pluton. Le général de Gaulle avait fondé le RPF, premier parti gaulliste, en 1947 sur une conjonction entre ces deux planètes. Jusqu’en 2020, ce tandem a parfaitement rythmé les succès et les échecs des Gaullistes.

En 2020, cependant, ce cycle s’est renouvelé mais il n’a pas vraiment donné lieu à un nouvel élan politique. Au contraire, cela a plutôt signé jusqu’ici une dégringolade de plus en plus caricaturale au profit du Rassemblement National.

Certes, LR a un peu profité d’une petite boucle favorable entre Saturne et Pluton en décembre dernier (demi-sextile positif de 30°) lors de l’adoption de la dernière loi sur l’immigration. Mais le RN en a également tiré parti et même bien plus que LR ! C’est donc à se demander si le parti de Marine Le Pen n’est pas en train de supplanter progressivement LR, en rendant le cycle Saturne-Pluton de plus en plus maigrichon dans ses effets sur les Gaullistes.

D’ailleurs, lors des européennes de juin prochain, Saturne et Pluton seront en conflit juste après une boucle négative exacte (demi-carré négatif de 45°) le 6 mai précédent. Ce n’est a priori pas de très bon augure pour LR lors du scrutin européen.

Concluons simplement en rappelant que Gabriel Attal pourrait demeurer assez populaire sur les deux ou trois mois à venir, même si son gouvernement est désapprouvé par 60% des français juste après son installation. Mais nos indicateurs pour la France et l’exécutif politique du pays demeurent très négatifs. Ils le seront encore plus à partir du mois de mars et de nouveaux développements de la crise politique depuis les saccages et exactions de juin dernier sont probables. Des élections anticipées sont même possibles cette année…

A écouter sur YouTube :

Conjonction Jupiter-Uranus du 21 avril 2024, susceptible de fournir un tremplin pour le Rassemblement National et notamment pour le scrutin européen du 9 juin :

Le wokisme, espèce nuisible en voie de disparition !

Uranus et Neptune ont fait naître le wokisme et tous ses excès gauchistes. Les mêmes planètes sont en train de l’enterrer ! On est en effet passés d’une relation négative et agressive d’ Uranus vis-à-vis de Neptune à un lien positif, qui ne va que se renforcer sur les années à venir…

C’est tout un symbole : la présidente noire de l’université d’Harvard, Claudine Gay, a dû démissionner sous la pression de l’opinion publique. Représentante de la « diversité » à la mode woke, elle était accusée de nombreux plagiats pour la rédaction de sa thèse de doctorat et, récemment, de soutenir le génocide du Hamas contre les Juifs le 7 octobre dernier en Israël… Une autre présidente d’université à démissionner pour des raisons similaires.

Le wokisme et tous ses excès tyranniques a vraiment pris son envol sur la décennie 2010-2020. Sur cette période, on avait Uranus en conflit avec Neptune (angle négatif de 45°). Or, Uranus mène à tous les bouleversements et Neptune représente au plan politique la gauche. Un mauvais Neptune favorise notamment une gauche sectaire, aux idéologies liberticides et à tous les excès démentiels possibles.

Une pareille configuration avait eu lieu sur la décennie 1970-1980. On avait alors vu surgir le hippisme, l’apologie de la drogue, la pédophilie et un grand nombre de sectes gauchistes et même terroristes en Europe et au Japon (Action directe, Bande à Baader, Brigades rouges, Fraction armée rouge, etc.).

Ces excès gauchistes des années 1970 ont disparu très vite en quelques années… En arrivant sur la décennie 1980-1990, il n’en restait plus que quelques terroristes activement recherchés et bientôt « neutralisés » ou emprisonnés et jugés lourdement pour leurs crimes.

On peut évidemment penser, comme nous le soulignons depuis environ deux ans, que le wokisme actuel et tous ses fantasmes liberticides va suivre le même sort. Parti des universités américaines, c’est là qu’il commence à subir ses premiers lourds revers. Et ce n’est sûrement pas fini ! Il restera à l’éradiquer totalement, afin de revenir à une liberté de conscience, d’opinions et d’expression qu’il prétend détruire…

Ce sera sans doute d’autant plus facile que, d’une relation négative entre Uranus et Neptune sur la décennie précédente, on est passé depuis 2022 à une très bonne entente entre ces deux planètes : il s’agit d’un angle positif képlérien de 54°, qui va devenir un sextile encore plus constructif de 60° à partir de 2026.

Sur l’année 2024, Uranus et Neptune vont à nouveau former ce bel angle positif de 54°. Cela se produira de façon « exacte » le 10 janvier de la semaine prochaine et à nouveau le 18 mai prochain. Les wokes risquent fort d’en faire lourdement les frais !

En effet, un Neptune bien entouré favorise la gauche modérée et responsable. Cela ne peut que détruire le wokisme et ses divers délires !

Remercions donc nos amis Uranus et Neptune de nous débarrasser progressivement mais sans doute assez rapidement de ces nihilistes, qui prétendent imposer à la majorité des minorités corrompues et tyranniques, détruire et réécrire dans un pur style stalinien l’histoire des nations, démolir la beauté des langues nationales par un charabia inclusif délirant…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel de la relation positive Uranus-Neptune de 54° au 6 janvier 2024 :

Faut-il enterrer l’Ukraine ?

Une belle relation entre Uranus et Neptune pourrait aider l’Ukraine cet hiver, en dépit de ses récents déboires. La Russie demeure pour sa part en mauvaise posture avec la fin du cycle Saturne-Neptune.

L’Ukraine dépend visiblement du cycle entre les planètes Uranus et Neptune. L’invasion russe s’est produite en février 2022 à la fin d’un conflit entre ces deux planètes (demi-carré de 45°). Depuis l’été 2002, Uranus et Neptune sont passées à l’étape d’une relation constructive avec un angle képlérien positif de 54°. On peut en déduire que cela a aidé l’Ukraine à si bien résister à l’ogre russe…

Au début de l’été dernier, une nouvelle relation exacte positive s’est produite. Nous en avions déduit que l’Ukraine allait sans doute marquer des points lors de sa contre-offensive estivale. Or, il n’en a rien été, de maigres succès ayant seulement été remportés. L’astrologie donne de bons repères mais, malheureusement, ils ne fonctionnent pas toujours de façon éclatante.

A présent, l’Ukraine est un peu acculée et même ses soutiens occidentaux renâclent un peu devant le coût énorme du conflit. Cependant, le ciel pourrait encore venir en aide à l’Ukraine ! En janvier 2024 et à nouveau en mai, Uranus se situera exactement à deux reprises à 54° précisément de Neptune. Cette belle relation pourrait aider l’Ukraine, lui permettre de passer l’hiver sans trop de dégâts, peut-être récupérer des financements occidentaux pour ses armées et aussi remporter quelques succès inattendus contre la Russie de Poutine. On va voir et, sans doute, être assez rapidement fixés car cette relation planétaire théoriquement favorable à l’Ukraine va se produire la première fois le 10 janvier 2024…

De son côté, la Russie n’est vraiment pas à la fête. Elle dépend pour sa part du cycle entre Saturne et Neptune : prise du pouvoir par les bolchevicks en 1917 sur une conjonction des deux planètes, mort de Staline en 1953 sur la conjonction suivante et effondrement de l’URSS en 1989 sur la dernière conjonction.

Or, nous sommes à la fin du cycle entre Saturne et Neptune, ce qui constitue en quelque sorte une agonie pour les pays qui en dépendent. Comme ce fut notamment le cas avant l’effondrement de 1989 sous Gorbatchev… D’ailleurs, malgré les innombrables dégâts et les dizaines de milliers de morts, la Russie a échoué à envahir l’Ukraine. En Russie même, la contestation monte contre Vladimir Poutine en dépit de son odieux régime policier.

De nouvelles déconvenues sont donc probables pour le régime de Poutine. Le cycle entre Saturne et Neptune se renouvellera début 2026 avec une nouvelle conjonction entre les deux planètes, soit dans deux ans seulement. D’ici là, on peut penser que le régime russe va continuer à s’enlise de plus en plus gravement dans différents domaines. Et on peut aussi penser que le renouvellement de ce cycle en 2026 mettre fin à la tyrannie de Vladimir Poutine. C’est en tout cas le plus probable ou à tout le moins tout à fait envisageable…

A écouter aussi sur YouTube :

Carte du ciel de l’angle positif képlérien de 54° entre Uranus et Neptune le mercredi 10 janvier 2024 :

Donald Trump va-t-il l’emporter ?

Les astres ne sont pas aussi favorables que les sondages en faveur de Donald Trump… Le cycle Saturne-Uranus, qui est dominant pour les Etats-Unis, est en fait contradictoire pour la prochaine élection mais il semble plutôt favoriser le camp démocrate.

En règle générale, le cycle entre les planètes Saturne et Uranus a une importance fondamentale pour les Etats-Unis, qu’il s’agisse de politique ou d’économie. Par exemple, lors de la seconde guerre mondiale, les Etats-Unis ont commencé à remporter des batailles décisives contre les armées Japonaise et allemande lors du renouvellement du cycle entre Saturne et Uranus en 1942.

En politique, de façon générale, une relation positive entre la planète aux anneaux et Uranus favorise le camp politique déjà à la Maison Blanche. A l’inverse, une relation négative pousse à une alternance politique.

Un très bon exemple a été apporté par l’élection de Barack Obama en 2008, pile au jour près sur une opposition Saturne-Uranus (angle négatif de 180°). Son prédécesseur, George Walker Bush, a été élu une première fois en 2000 sur un conflit Saturne-Uranus (carré négatif de 90°), élection d’alternance après les deux mandats du démocrate Bill Clinton.

Soulignons cependant que cette règle générale souffre parfois d’imprécisions ou même d’exceptions… GW Bush a par exemple été réélu en novembre 2004, alors que le tandem Saturne-Uranus se situait entre une confrontation (sesqui-carré négatif de 135°) et une alliance constructive (quinconce positif de 150°). Peut-être fallait-il prendre en compte que l’on se dirigeait vers le quinconce en 2005 après avoir déjà dépassé le sesqui-carré, mais ce n’était pas évident de prime abord.

Par ailleurs, contre-exemple avec la première élection de Bill Clinton en 1992 : Saturne et Uranus étaient en harmonie (demi-sextile positif et précis de 30°), ce qui aurait a priori dû favoriser le camp républicain qui était à la Maison Blanche. Mais le démocrate Clinton l’a emporté, faisant ainsi un joli pied de nez au cycle Saturne-Uranus… Il a cependant été réélu en 1996 sur une fort belle relation entre les deux planètes.

Toujours est-il que le tandem Saturne-Uranus est généralement fiable et que les exceptions ou les difficultés à l’analyser sont rares. Cela dit, l’élection présidentielle de novembre 2024 n’est pas très limpide en regardant le cycle de ces deux planètes : elles sortent d’une relation négative (carré de 90° de 2021 et 2022) et se dirigent vers un beau sextile (angle positif de 60°). Mais cette relation favorable n’aura cependant lieu qu’en 2025…

Nous sommes donc à mi-chemin entre une relation négative d’alternance et une relation positive de continuité politique. A priori, on pourrait plutôt pencher pour une continuité démocrate à la Maison Blanche, car Saturne et Uranus se dirigent vers une relation favorable. On pourrait alors avoir le même schéma de continuité politique qu’en 2004 avec la réélection de George Walker Bush, alors que la relation positive entre Saturne et Uranus n’allait intervenir qu’un an plus tard en 2005.

On peut néanmoins avoir un doute sur le scrutin de 2024, car les deux planètes se situent quand même entre deux influences de nature opposée. Il est seulement possible de pencher « plutôt » en faveur d’un succès démocrate…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel du 4 novembre 2024, jour de l’élection présidentielle américaine :

Covid 19 : le grand retour ?

On s’inquiète d’un nouveau variant du Covid 19 et d’une possible nouvelle vague épidémique… C’est en fait peu probable, les causes neptuniennes de la pandémie de coronavirus ayant disparues.

Dès le printemps 2022, nous avions estimé que le Covid 19 était en fin de parcours. C’était peut-être un peu trop rapidement optimiste, mais pas faux pour autant. Le virus a perdu de sa virulence sur les mois qui ont suivi et, à présent, le nouveau variant provoque fort peu de pathologies graves ou de décès. II se résume dans l’immense majorité des cas à une simple grippe, dont on sait que ce n’est jamais une partie de plaisir mais dont on se remet facilement en quelques semaines.

A l’origine du virus en 2019, un conflit double entre Uranus et Neptune (demi-carré négatif de 45°) et une fin de cycle très négative entre Jupiter et Neptune (de 30 à 0° d’orbe.) Ces deux facteurs négatifs affectant Neptune ont toujours été présents à l’origine des grandes pandémies : peste en Europe au XIVème siècle, grippe espagnole de 1918-1921, grippe asiatique de 1956-1958, grippe de Hong Kong de 1968-1970…

Or, depuis l’été 2022, les conflits planétaires affectant Neptune, la planète qui concerne virus et autres bactéries, ont globalement cessé. Uranus est même à présent en harmonie avec Neptune, par le biais d’un angle képlérien positif de 54° qui va se renouveler en janvier et mai 2024.

Il ne reste plus qu’un nouveau litige cet hiver entre Jupiter et Neptune (angle négatif de 45°) qui peut peut-être entretenir une vague de Covid-19 pendant quelques mois. Ce conflit pourrait éventuellement être un peu renforcé par la « concentration planétaire » actuelle, qui a tendance à aggraver tous les problèmes présents, de quelque sorte que ce soit.

Cela semble pourtant assez secondaire, Uranus étant bien plus puissant que Jupiter et, globalement, les conditions ne sont de toute façon plus remplies pour une grande vague pandémique aux conséquences catastrophiques.

Certes, les contaminations sont en hausse sensible, mais le virus n’a  plus du tout la même virulence que lors des deux premières vagues pandémiques en 2020 et 2021. Sans doute l’immunité collective naturelle a-t-elle déjà permis de franchir le cap… En France, en proportion des personnes infectées, les passages aux urgences demeurent très limités et de même nature que lors des épidémies de grippes, surtout pour les personnes très âgées qui sont bien sûr les plus fragiles.

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel au samedi 16 décembre 2024 :  

Le gouffre français

Jupiter et Uranus s’acharnent actuellement sur la France ! Chaque jour apporte son lot de déconvenues, d’amertume et d’angoisse aux Français : la folle immigration a conduit à l’envolée de la criminalité et les « élites » au pouvoir refusent les solutions de bon sens.

Ci-dessous, nous présentons la carte astrale du vendredi 22 décembre. C’est seulement un repère… Mais autour de cette date, on peut redouter de nouveaux drames. En effet, Uranus frappe toujours le Soleil natal de la 5ème république à 5° de la Balance; et de son côté, Jupiter avec l’appui de Mars agresse étroitement le Saturne natal de cette 5ème République qui se situe à 20° du Sagittaire.

Ce sont deux positions clés de la France qui sont affectées : le Soleil natal représente la vitalité, la cohésion et le dynamisme d’un pays et la popularité de son Chef d’État, tandis que son Saturne natal concerne l’autorité de l’État et de ses institutions. Le pays risque ainsi de tomber encore plus bas…

On en voit déjà de toutes les couleurs, chaque jour ou presque apportant de nouveaux drames de plus en plus effrayants. La liste en est longue depuis seulement une dizaine de jours : les 6 jeunes qui sont à l’origine de l’égorgement de Samuel Paty n’ont été condamnés qu’à des peines de prison avec sursis ! On ne peut mieux mépriser et fouler aux pieds la mémoire de cet enseignant… La Justice n’est pas passée, dans ce cas comme dans tant d’autres.

L’horrible assassinat de Thomas Perotto n’a finalement donné lieu à une minute de silence à l’Assemblée Nationale, qu’en raison des protestions multiples contre le silence complice de la macronie. La mort du multirécidiviste Nahel en juin dernier avait entraîné immédiatement une minute de silence à l’Assemblée, ce qui revenait à légitimer les émeutes et le vandalisme qui ont suivi… Dominique Bernard, autre enseignant égorgé, a eu une petite minute de silence, surtout pour ne pas fâcher les lobbys syndicaux de l’Education nationale.

La pauvre Lucienne a été horriblement torturée et elle en est décédée à Lille. Bien entendu, sa mort a été passée sous silence dans un premier temps, l’assassin étant un mineur étranger. Le Maire, Martine Aubry, n’a même pas daigné faire part d’une quelconque émotion ou compassion vis à vis de la victime et de sa famille. Cette dernière a dénoncé avec fermeté et dignité la complaisance des politiciens vis à vis de tels assassins.

Chaque jour qui passe, en fait, témoigne d’agressions, violences diverses et meurtres de migrants ou de Français d’origine immigrée et haïssant leur pays au profit d’un communautarisme islamiste.

Les sondage montrent de plus en plus de Français hostiles à la politique macronienne en la matière, à son laxisme comme ses incohérences. Selon un des derniers, ils sont 86% à vouloir placer immédiatement en rétention un détenu terroriste arrivant au bout de sa peine; et ils sont encore 77% à vouloir envoyer en prison et non à l’hôpital des agresseurs ou meurtriers déséquilibrés psychiquement. En résumé, 81% des Français se déclarent inquiets ou très inquiets devant l’envolée de la criminalité qui touche désormais le pays tout entier, en ville comme dans les campagnes.

Cela n’est pas près de s’arranger si l’on en croit les planètes. Jupiter et Uranus peuvent nous apporter de nouvelles horreurs jusqu’à fin janvier et Uranus seul demeurera très agressif jusqu’au milieu du printemps prochain. Heureusement, Saturne apportera peut-être quelques solutions ou progrès car, dés la fin janvier, il sera bien placé vis à vis de la conjonction natale Jupiter-Neptune de la 5ème République. Or, cette conjonction planétaire, c’est le creuset naturel de la France : il peut en résulter, enfin, quelques mesures de fermeté et de bon sens de la part d’une macronie désormais aux abois.

A écouter sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=UfLyTRQzeL0

Carte du ciel le vendredi 22 décembre 2023