Tournant inquiétant de la crise française

Les mauvais indicateurs astrologiques pour la France depuis un an, en particulier un Saturne détestable à présent, donnent une tournure à présent dramatique à la situation. Le Rassemblement National a de bonnes chances d’arriver au pouvoir, mais son programme n’aborde pas du tout la réforme de l’État obèse français.

Nous présentons ci-dessous le thème astrologique du second tour législatif du 7 juillet prochain à la fermeture des derniers bureaux de vote à 20h00 à Paris. L’Ascendant de cette carte du ciel se situe pile à 20° du Sagittaire sur le Saturne natal de la constitution de la 5ème République en 1958. Ce Saturne natal représente l’autorité de l’État et le parallèle est vite fait avec un succès plausible d’un parti d’ordre comme le Rassemblement National. Il restera à voir si la probable majorité parlementaire du RN et de ses alliés sera absolue ou seulement relative.

On voit aussi sur notre graphique que Saturne est en conflit avec cet ascendant. Cela donne à penser que de graves conflits politique d’autorité et de légitimité vont probablement avoir lieu dans la foulée de ce scrutin législatif. On peut déjà remarquer que les partis de gauche, surtout LFI, refusent le verdict des urnes lors des Européennes et son prolongement probable aux législatives. Bonjour le respect du suffrage universel et le choix des électeurs !

Ce même Saturne actuel est par ailleurs en conflit étroit avec le Saturne natal de la 5ème République qui représente donc l’autorité publique. Or, Saturne va se situer très précisément en conflit très précis avec ce Saturne natal du mois d’août au mois de novembre inclus. Cela préfigure probablement de lourds affrontements politiques, un climat potentiel de chaos généralisé et peut-être même un climat de quasi guerre civile.

On peut aussi se demander si le mur de la dette française, à cause d’un État obèse, dépensier et clientéliste ne va pas menacer la société française et son économie nationale. En la matière, aucun parti n’a un programme sérieux pour réformer l’État français… Le RN de Marine le Pen propose des mesures en matière de pouvoir d’achat qui sont légitimes après le saccage opéré par la macronie, mais il n’a aucune idée pour affronter le mur de la dette et n’a aucune conscience de la faillite des régimes de retraites. Cela peut être lourd de conséquences…

Enfin, rappelons simplement avoir déjà abordé la situation du président Macron et du très mauvais Neptune qui lui rend la vie si difficile au plan politique. La situation est déjà catastrophique pour lui après sa tentative ratée d’élargir sa majorité pour les législatives. Son parti est même menacé d’une quasi disparition à l’Assemblée Nationale…

Sur les deux ans à venir, les astres sont assez catastrophiques pour lui et il risque de faire tout et n’importe quoi. En particulier, il risque évidemment de bloquer toute réforme constitutionnelle pour affranchir le pays des diktats des traités européens ou internationaux sur des sujets clés comme l’immigration, la sécurité et l’énergie.

Enfin, on peut s’interroger aussi sur la psychologie du président sur les mois à venir. Déjà, ses interventions publiques posent certains problèmes, tant les monologues sans intérêt constituent un problème en soi. Son équilibre mental pourrait être affecté par le mauvais Neptune qui lui réserve sans doute bien des déboires sur les deux années à venir.

En résumé, la France est en train d’aborder la dernière phase de sa grande crise politique qui a vraiment débuté l’an dernier avec les pillages et violences des jeunes de banlieue d’origine immigrée. Il y en a vraisemblablement pour au moins encore une année entière avant d’y voir vraiment plus clair, d’autant plus qu’une profonde crise européenne a également de bonnes chances de se développer dès l’été à venir.

A écouter sur YouTube :

Carte du second tour des législatives du 7 juillet prochain avec un probable succès du RN :

Espoirs pour l’Ukraine ?

Le cycle Uranus-Neptune propre à l’Ukraine lui a apporté depuis mai dernier un nouveau souffle avec de nouvelles aides financières et militaires occidentales et notamment américaines. Cela soutiendra-t-il efficacement ses efforts de défense contre l’ogre Russe ?

La belle relation képlérienne de 54° entre Uranus et Neptune du 18 mai dernier a bel et bien été favorable à l’Ukraine et a même constitué un vrai tournant. Le pays dépend en effet de ce cycle et il a d’ailleurs été fondé en août 1991 sur un nouveau cycle entre ces deux planètes.

Le Congrès américain a ainsi approuvé une aide financière et militaire colossale pour aider l’Ukraine à se défendre plus efficacement contre l’invasion russe. D’autres pays européens, dont la France, le Danemark et l’Allemagne notamment, ont également fait des efforts supplémentaires.

Cette aide occidentale va-t-elle permettre à l’Ukraine de se défendre plus efficacement et d’empêcher les envahisseurs de continuer à grignoter du terrain ? La réponse au plan astrologique ne peut pas être catégorique. L’Ukraine a trouvé de nouveaux moyens de défense grâce à Uranus et Neptune et cela devrait lui être profitable. Mais les bénéfices précis sont incertains.

Par ailleurs, la Russie dépend pour sa part du cycle Saturne-Neptune, la chute de l’ex-URSS ayant débuté sur un nouveau cycle en 1989, correspondant auparavant à la mort du tyran Staline en 1953 et à la révolution bolchevique en 1917. Le cycle actuel Uranus-Neptune est actuellement en fin de course et il se renouvellera en 2026. Une fin de cycle est toujours négative et l’invasion ratée de l’Ukraine est évidemment un désastre pour Vladimir Poutine.

A la fin de ce mois de juin, Saturne va par ailleurs amorcer son mouvement annuel de « rétrogradation ». Précisément, cela veut dire que, vue seulement de la Terre, la planète aux anneaux va donner l’impression de s’arrêter dans l’espace et de repartir en arrière jusqu’en novembre prochain. Cela pourrait ne pas être positif pour la Russie…

Le maître du Kremlin est d’ailleurs un saturnien pur lui-même : sa rigidité, son arrogance, sa mentalité mesquine, sa brutalité et son sadisme sont typiques d’un très mauvais Saturne… Il se pourrait donc que la rétrogradation prochaine de cette planète desserve les intérêts du Kremlin dans sa politique de terreur contre les Ukrainiens.

Dans ce cas, cela impliquerait des succès en perspective pour l’Ukraine…

En vidéo sur YouTube :

Carte de la belle relation de 54° d’Uranus à Neptune le 18 mai dernier, Uranus étant bien entouré de surcroît par Jupiter, Vénus et le Soleil :

Trump le maudit !

Voilà Donald Trump condamné pour mensonges et manipulation de l’élection présidentielle de 2016, en raison d’un scandale sexuel avec une starlette du X dont il avait acheté le silence… Son thème natal n’est pas fameux et cela pourrait lui valoir d’autres déboires dans la course à la présidentielle de cette année 2024.

Résumons simplement les déconvenues planétaires de l’ex-président cette année et jusqu’à la présidentielle de novembre prochain :

– Saturne et bientôt Jupiter surtout (de septembre à décembre prochains) sont ou seront en conflit avec sa Lune natale qui, pour un homme politique, représente notamment sa popularité. Celle-ci pourrait donc chuter, alors que les sondages le donnaient jusqu’ici gagnant à la présidentielle…

Ce même Saturne est également en conflit jusqu’à la fin de l’été à venir avec son Uranus natal qui est en maison X, celle qui concerne la carrière et les « honneurs » pour un homme politique. Cela semble indiquer des revers politiques et des blocages importants, étonnants et potentiellement multiples.

– Uranus passe sur son Milieu du Ciel sur les mois à venir et cela commence dès ce 31 mai, du moins si son heure de naissance est exacte. Cela implique généralement des bouleversements dans une carrière et, pour un homme politique, des revers généralement inattendus. Comme la perte de ce procès hier… Cela peut évidemment nuire à sa popularité actuelle et avoir des conséquences à l’avenir, même si cela est pour le moment aléatoire compte tenu de sondages qui lui sont favorables.

– Sur les mois à venir, Uranus va venir en conflit avec son Mars natal qui est conjoint à son Ascendant. Cela pourrait signifier une baisse de tonus et de vigueur. Cela pourrait entrainer l’incapacité pour Donald Trump à continuer d’ imposer son autorité politique sur son propre camp républicain.

En résumé, même s’il y a dans son thème natal d’autres facteurs plus positifs, les planètes sont plutôt assez franchement hostiles à Donald Trump sur les mois à venir. Cela n’implique pas que cela puisse en soi lui faire perdre l’élection présidentielle, car un mauvais thème personnel n’a pas forcément d’implication sur un succès ou un échec électoral. Mais cela va au moins compliquer très lourdement sa campagne électorale.

Par ailleurs, et c’est le plus important pour la présidentielle de novembre, les Etats-Unis dépendent étroitement du cycle entre les planètes Saturne et Uranus. Celles-ci sont en harmonie actuellement (quintile positif de 72°) et le seront encore plus l’an prochain (sextile positif de 60°).

En règle générale, une situation harmonique entre Saturne et Uranus pousse à la stabilité politique. A l’inverse, quand ces deux planètes sont en conflit, cela signale le plus souvent une alternance politique : Barack Obama avait par exemple été élu la première fois sur une opposition (relation planétaire la plus négative de 180°) entre Saturne et Uranus en 2008.

Cette règle est générale mais elle souffre quelques exceptions, comme celle de Bill Clinton en 1993. Le Démocrate avait alors été élu en présence d’une relation positive (angle de 30°) entre Saturne et Uranus, imposant alors une alternance politique avec le président républicain Bush précédent. On ne peut donc pas tirer une certitude absolue du résultat électoral à partir des boucles positives ou négatives entre Saturne et Uranus

Cependant, Saturne et Uranus sont en relation constructive actuellement et l’an prochain… Cela incite donc « plutôt » à considérer que le camp démocrate semble avoir le plus de chances pour gagner la présidentielle de novembre prochain. Cela n’implique d’ailleurs pas nécessairement qu’il s’agisse d’un second succès électoral pour Joe Biden, même si c’est pour le moment lui qui est le candidat démocrate.

Actuellement, les sondages donnent Donald Trump gagnant. Il est possible que sa condamnation pénale d’hier commence à changer la donne sur ce plan. C’est à suivre…

En vidéo sur YouTube :

Carte natale de Donald Trump né le 14 juin 1946 :

Vers une crise ouverte européenne

L’Europe est en crise, c’est un euphémisme… Sans doute dans la foulée du scrutin européen des 6 au 9 juin, Jupiter et Saturne devraient probablement conduire à une crise ouverte et explosive pendant l’été à venir.

L’Union Européenne est au bord de l’explosion. En cause, la gestion bureaucratique et idéologique des bureaucrates arrogants de Bruxelles… Ils ont mené à l’invasion migratoire du Vieux Continent et à l’explosion de la criminalité qui en découle; leur adoration pour les normes et règlements écologiques en tous genres a ruiné l’agriculture, l’économie et le bien être des Européens; enfin, ils ont enfin saboté l’énergie par un marché truqué au service de la seule Allemagne. En résumé, ils ont ruiné l’âme du Vieux Continent et ruiné le pouvoir d’achat des Européens.

Le bilan est horrible et la si sulfureuse présidente de la Commission de Bruxelles, Ursula von der Leyen, aura du mal à se faire réélire : déjà gestionnaire dispendieuse comme ancienne ministre allemande, elle a même fait pire à Bruxelles avec un coût exorbitant des vaccins Covid de Pfizer, alors que son mari est très lié à ce laboratoire. Elle est d’ailleurs poursuivie pour ses SMS avec le PDG de Pfizer, qu’elle refuse de rendre publics, et ses nombreux mensonges sur le coût réel des vaccins achetés et pour des millions ou milliards de doses finalement jetés à la poubelle…

Mais le reste de la Commission n’est pas en reste en matière de suspicions de corruption, d’opacité et de décisions boiteuses, malhonnêtes ou stupides contre les Européens. Jamais on n’a vu une Commission se dresser aussi ouvertement contre l’intérêt général !

La récente conjonction de Jupiter et Uranus, en date du 21 avril dernier, favorise les partis de droite radicale, comme le Rassemblement National en France. La même tendance peut cependant être observée dans les autres pays de l’Union.

Cela promet une forte poussée de la droite et de la droite radicale aux élections de début juin au Parlement européen. Il semble cependant que cela ne remette pas en cause la coalition centriste qui gouverne actuellement l’Europe. Cela dit, on ne sait jamais…

Surtout, on s’achemine vers un conflit entre Jupiter et Saturne qui sera parfaitement en place au mois d’août prochain (notre graphique ci-dessous). Ces deux planètes sont très influentes sur le Vieux Continent. A titre de repère caricatural, une conjonction et donc un renouvellement de cycle en 1940 avait conduit l’Europe à basculer sous le joug nazi…

Actuellement, on se dirige donc vers un carré négatif de 90° entre Jupiter et Saturne. Il va s’installer au mois d’août, et va exercer son influence théorique pendant plus d’une année entière jusqu’à l’automne 2025. Compte tenu de l’état déplorable de l’Union Européenne actuellement, la situation actuelle ne devrait évidemment pas s’arranger et probablement devenir explosive.

On se dirige donc très probablement vers une très grave crise politique européenne. Les peuples veulent recouvrer leur souveraineté, face à des bureaucrates privilégiés qui ont ruiné l’intérêt général en Europe. Cette contestation magistrale de ces élites auto-proclamées sera sûrement passionnante à suivre dans ses différents développements…

En vidéo sur YouTube :

Carte du carré Jupiter-Saturne du lundi 19 août 2024 :

Un possible apaisement de conflits armés

La fin de ce mois de mai et la première quinzaine du mois de juin suivant offrent une fragile possibilité de voir certains conflits armés s’apaiser. Le Soleil, Vénus et Jupiter y sont en tout cas favorables… Certains règlements pacifiques pourraient même être envisagés, même si cela n’aboutira pas si facilement au bout du compte.

Nous avons d’abord ce samedi 18 juin une conjonction du Soleil à Jupiter (notre graphique ci-dessous). Nous aurons ensuite une conjonction de Vénus à ce même Jupiter le jeudi 23 mai. Et enfin, nous aurons une conjonction de Vénus avec le Soleil le 4 juin.

Ces trois configurations constituent un ensemble planétaire global à prendre en compte de façon générale. Or, on trouve très souvent de belles relations Soleil-Vénus-Jupiter lors de la fin de conflits militaires. Ce fut par exemple le cas pour l’armistice du 11 nombre 1918, qui a mis fin à la première guerre mondiale; et ce fut également le cas le 9 mai 1945 lors de la capitulation des armées nazies.

Nous avons ensuite un joli trigone positif de 120° entre Jupiter et Pluton le jeudi 2 juin prochain. Or, Pluton concerne au premier chef la paix mondiale et, quand il est agressé, les risques de conflits et de guerres. Un Pluton apaisé par Jupiter, cela peut bien sûr renforcer des négociations, voire des armistices ou des traités de paix.

Par ailleurs, on peut remarquer sur notre graphique que Jupiter commence lentement à s’échapper de la concentration des planètes lourdes qui va de Pluton (au début du Verseau) jusqu’à Uranus (à la fin du Taureau). Ce faisant, cela devrait progressivement produire une détente possible dans les différentes tensions internationales.

Rappelons simplement ici que ce phénomène de concentration des planètes dites « lentes » ou « lourdes » (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton) conduit à un repli sur soi, au nationalisme, aux tensions internationales et aux conflits armés, coups d’États et guerres. Ce phénomène a débuté en 2020 et il commence à se déliter à présent. Or, on a vu ces dernières années l’invasion de l’Ukraine par la Russie, de nombreux coups d’État ou évolutions dictatoriales dans les pays du Maghreb et en Afrique noire, le génocide azerbaïdjanais contre les Arméniens du Haut-Karabakh, les tueries terroristes du Hamas en Israël et la guerre que cela a entraîné dans la bande de Gaza contre ces milices islamistes pro-iraniennes.

Avec les éléments potentiellement apaisants en ce moment du Soleil, de Vénus et de Jupiter, il peut y avoir un espoir de voir certains conflits s’apaiser. Cela pourrait même évoluer vers un règlement pacifique.

Cela dit, ne rêvons pas trop non plus… Le maître des guerres, c’est un Pluton en mauvaise posture. L’invasion de l’Ukraine a par exemple débuté quelques heures seulement à la suite d’un conflit « exact » de 45° entre Jupiter et Pluton… Par ailleurs, depuis le début du mois de mai et jusqu’au printemps 2025, Saturne est en conflit (angle négatif de 45°) avec ce même Pluton.

Cela risque surtout de concerner Israël, qui est très sensible au cycle Saturne-Pluton, l’État hébreu ayant été fondé en mai 1948 sur une conjonction et donc un nouveau cycle entre ces deux planètes. Mais c’est aussi un facteur de tension important et aux implications très larges, ne concernant donc pas forcément et uniquement le Moyen-Orient.

En tout cas, dans l’immédiat et d’ici la mi-juin environ, observons si des apaisements ou tentatives de règlements pacifiques de certains conflits vont se produire ou au moins être tentés. Cela semble assez plausible, même si l’issue de gestes d’apaisements n’est nullement garantie

En vidéo sur YouTube :

Carte de la conjonction Soleil-Jupiter du samedi 18 mai 2024 :

Un Zombie nommé Macron

Le président français subit les assauts de Neptune, qui balaye négativement tout son thème natal dans la période actuelle. Ce faisant, le président est inaudible, incompréhensible et ne suscite quasiment plus aucun intérêt de la part de ses compatriotes à cause de ses obsessions européistes.

Depuis le début de l’année, Neptune devient de plus en plus agressif vis à vis des ressorts essentiels de la personnalité d’Emmanuel Macron. La planète a d’abord agressé son Mars et sa Vénus natals et, à présent, elle s’en prend quasiment en même temps à quatre autres planètes ou astres natals : Soleil, Mercure, Lune, Uranus. Puis ce sera le tour de Jupiter l’an prochain pour conclure cette guerre planétaire généralisée.

Ne rentrons pas dans trop de détails, c’est inutile à notre avis. Indiquons simplement qu’un aussi mauvais Neptune, pour un individu, a tendance à le rendre brouillon, incompréhensible même, et exprimant des idées ou des raisonnements auxquels fort peu de gens de leur entourage peuvent adhérer ou seulement comprendre. C’est en fait un rejet de l’individu qui est la résultante d’un mauvais Neptune et, parfois, la folie n’est pas très éloignée.

Dans ces conditions, le président Macron apparaît de plus en plus et à la surprise générale comme un vrai zombie. Ses menaces contre la Russie d’envoyer des troupes européennes au sol ont stupéfait et même choqué tous les membres de l’Union Européenne. Les moins diplomates lui ont même conseillé d’aller se faire soigner… Même s’il y a l’enjeu des Européennes début juin et que chercher à paniquer les Français est évidemment une stratégie politique, tenir de tels propos peut a minima passer pour une attitude irresponsable et même dangereuse pour la France comme pour l’Europe.

Son long discours à la télévision pour soutenir sa candidate au Parlement européen n’a pas été mieux accueilli : fort peu de Français l’ont écouté, une majorité de la petite minorité qui a commencé à le suivre a changé de chaîne au bout de 10 mn et l’infime petit groupe qui en a écouté l’essentiel n’a pas apprécié un discours très cafouilleux.

Neptune remplit donc son rôle : il ridiculise le président et, celui-ci étant comme tous les énarques très arrogant par définition, ces revers multiples déclenchent chez lui gestes d’humeur ou même colères assez enfantines. Ce faisant, il est encore plus mal perçu.

La liste présidentielle et son programme délirant pour les Européennes n’attire d’ailleurs pas les foules, à peine un peu plus de 15% des intentions de vote. Le Rassemblement National, à lui seul, séduit le double des électeurs. Il pourrait d’ailleurs améliorer encore son score, car le RN de Marine Le Pen semble bel et bien profiter de la récente conjonction Jupiter-Uranus du 21 avril dernier. Nous l’avions mentionné comme un point d’appui supplémentaire plausible et, pour le moment du moins, cette relation planétaire paraît bel et bien profiter au RN.

Pour conclure, la cote de popularité de Macron est très faible. Avec ce Neptune si mauvais, on peut envisager que sa cote ne remonte plus d’ici la fin de son mandat, si tant est qu’il puisse le terminer. En revanche, ce Neptune peut très bien le faire descendre plus bas que terre, tant les Français sont en colère contre sa politique ruineuse pour le pouvoir d’achat et démente en matière d’immigration invasive et de spirale monstrueuse de criminalité.

A écouter sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=i-4bxfxjUt4

Carte du ciel d’Emmanuel Macron, Neptune se situant aujourd’hui à environ 29° des Poissons et frappant par divers angles négatifs ses planètes et astres de naissance Soleil, Mercure, Lune, Uranus et bientôt Jupiter.

Nouveaux orages en vue pour Israël

Israël rentre dans une période de turbulences supplémentaires, qui débute en ce moment et ne s’achèvera que pendant l’hiver prochain en 2025. Le cycle planétaire propre à Israël, entre Saturne et Pluton, entre en effet dans une boucle négative qui va durer près d’un an.

Le 6 mai prochain, Saturne va former un mauvais demi-carré à Pluton de 45°. Celui-ci va globalement demeurer en orbe jusqu’à la fin du mois de janvier 2025. Or, ce cycle est fondamental pour l’Etat d’Israël et il rythme les grandes épreuves de son histoire.

– L’Etat hébreu a en effet été fondé sur une conjonction positive de 0° en 1948, période déjà difficile puisque ses armées naissantes ont dû se battre contre les nations arabes pour s’imposer.

– La guerre des 6 jours en juin 1967 s’est produite dans la foulée d’une opposition négative de 180° entre Saturne et Pluton.

– La guerre du Kippour en 1973 a eu lieu au mois d’octobre et a commencé le lendemain précisément d’un mauvais carré négatif de 90° entre les deux planètes.

– L’occupation du Liban-Sud pour (déjà…) tenter d’en finir avec les menées terroristes du Hezbollah pro-iranien en 1982 a eu lieu lors d’une nouvelle conjonction Saturne-Pluton à la fin de l’année.

– La première Intifada a débuté en 1987 en présence d’une troisième conjonction Saturne-Pluton depuis la création d’Israël.

– La seconde Intifada a eu lieu en 2000, alors que Saturne venait de passer le mauvais cap d’un opposition négative de 180° à Pluton.

– La seconde guerre du Liban, toujours à cause des terroristes du Hezbollah, a commencé en juillet 2006 sur un sesqui-carré négatif précis de 135° entre Saturne et Pluton.

A présent, le climat est déjà très dur en raison des immondes attentats terroristes du Hamas le 7 octobre dernier, des actions armées permanentes du Hezbollah et des multiples milices armées par l’Iran : Houthis au Yémen qui interdisent la mer rouge au commerce mondial et actions terroristes diverses de groupes sanguinaires en Irak et en Syrie.

Malheureusement, ce n’en est probablement pas fini pour Israël. Avec le mauvais demi-carré de 45° entre Saturne et Pluton qui s’installe le 6 mai prochain et ne va commencer à se dissiper lentement qu’à partir de la fin janvier 2025, l’Etat hébreu va sans doute devoir affronter des épreuves supplémentaires. Elles seront sans doute militaires, mais probablement aussi purement politiques et diplomatiques.

A écouter sur YouTube :

Carte du mauvais carré Saturne-Pluton du 6 mai 2024 :

Un espoir pour l’Ukraine ?

L’Ukraine pourrait bénéficier en mai prochain d’une belle relation entre Uranus et Neptune. Cela peut constituer une dernière chance pour ce pays de survivre à la barbarie du Kremlin.

Le 18 mai prochain, Uranus et Neptune formeront un nouveau et dernier aspect képlérien favorable de 54°. A priori, l’Ukraine moderne ayant été fondée en 1991 lors d’une conjonction (angle de 0°) entre ces deux planètes, on peut supposer que ce pays dépend étroitement de ce cycle planétaire.

Au début de l’invasion russe, les premiers succès ukrainiens correspondent très bien à l’installation de la belle relation entre Uranus et Neptune. Cela paraissait favoriser la résistance ukrainienne… Cela n’a cependant plus été le cas depuis l’hiver dernier et une nouvelle relation parfaite en janvier dernier n’a rien apporté de constructif à l’Ukraine.

A présent, toutes les analyses militaires pointent la grande faiblesse de l’Ukraine et le risque de voir les hordes de Poutine réussir à envahir le pays. L’Ukraine manque cruellement d’armements occidentaux, notamment américains… Un vote au Congrès sur 61 milliards de dollars doit avoir lieu ce samedi et il pourrait être crucial.

Si cette aide financière pour l’achat de matériel militaire est décidée, on verra peut-être l’armée ukrainienne relever la tête sur les prochaines semaines et les prochains mois. De ce point de vue, il est bien possible que notre nouvel et dernier angle géométrique de 54° entre Uranus et Neptune, théoriquement favorable à l’Ukraine, permette une inversion de la situation sur le front.

Il va en tout cas s’agir, de notre point de vue, d’un test décisif pour l’Ukraine. Cela pourrait aussi correspondre à l’agonie du cycle entre Saturne et Neptune, qui est celui de la Russie et qui est potentiellement désastreux sur les 2 ans à venir pour le monstre du Kremlin.

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel de la belle relation Uranus-Neptune le 18 mai 2024 :

Agression iranienne contre Israël ?

Une agression militaire de l’Iran contre Israël serait imminente… Le contexte planétaire favorise en tout cas les conflits militaires et les guerres. Israël, par ailleurs, va être confronté début mai à un passage difficile du cycle Saturne-Pluton qui le concerne étroitement.

Le contexte actuel depuis 2020 favorise les assassinats politiques, les coups d’État, les conflits armés et les guerres. Il y a en effet une concentration des planètes dites « lentes » (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton) qui pousse aux guerres, comme ce fut le cas au milieu des années 1990 (ex Yougoslavie), à la fin des années 1970 et au début des années 1980 (Afghanistan, Iran-Irak, Malouines, Liban sud)  et même en 1939-1940 (2ème guerre mondiale).

Par ailleurs, les planètes ou astres dit « rapides » (Soleil, Mercure, Vénus, Mars) sont entrés début février à l’intérieur de l’orbe limité de 110° environ entre les planètes « lentes », ce qui renforce la nocivité et le déséquilibre que produit ce mauvais phénomène de concentration planétaire.

Pour le moment, nous avons déjà eu des coups d’État en Afrique de l’Ouest, l’assassinat par Poutine de son principal opposant Alexeï Navalny, l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine, le génocide de l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh arménien, les crimes des terroristes du Hamas contre Israël et, aussi, différentes actions criminelles des satellites de l’Iran menées par le Hezbollah au nord d’Israël ou les milices Houthis du Yémen pour confisquer la mer rouge.

Compte tenu de ce mauvais contexte planétaire qui va perdurer au moins jusqu’à la fin du mois de mai prochain, de nouveaux crimes de l’État terroriste iranien sont possibles et même probables. On ne sait cependant pas l’importance et la portée exacte des menées terroristes que prévoit l’Etat iranien.

Partant de cette situation, on peut déjà s’inquiéter ce samedi 13 avril d’un petit conflit entre Mars et Pluton (demi-carré négatif de 45°). Or, Mars représente l’action et au négatif les combats, tandis que Pluton en conflit avec d’autres planètes concerne les actions militaires et les guerres. Le nucléaire aussi… Durant ce week-end, il y a donc un passage potentiellement dangereux au plan militaire, qui peut concerner Israël mais aussi l’Ukraine ou d’autres pays.

Par ailleurs, Israël se dirige vers une situation problématique sur la première quinzaine du mois de mai. L’État hébreu dépend étroitement du cycle Saturne-Pluton, d’ailleurs fondé en 1948 après une guerre avec les pays arabes voisins et sur une conjonction et donc un nouveau cycles constructif de ces deux planètes.

Toute l’histoire d’Israël peut d’ailleurs se résumer pour l’essentiel avec Saturne et Pluton, surtout pour les drames qu’a connu ce pays. Saturne et Pluton étaient en conflit lors de la guerre des 6 jours en 1967, la guerre du Kippour en 1973, l’intervention contre le terrorisme du Hezbollah en 1982, les deux intifada palestiniennes en 1987 et 2000…

Or, Saturne arrive au mauvais demi-carré de 45° avec Pluton, précisément le 6 mai prochain. Cela promet des déboires pour Israël, la nature précise de ceux-ci pouvant être variée : confrontation militaire avec les mollahs terroristes iraniens, soit directement soit par satellites de Téhéran interposés, difficultés contre le Hamas dans la bande de Gaza, crise nucléaire ne concernant pas forcément seulement Israël, polémiques diplomatique avec des institutions internationales manipulées par les dictatures comme l’ONU, etc.

En tout cas, Israël va subir une nouvelle épreuve sur les prochaines semaines, peut-être dès ce week-end mais assurément en tout cas sur la première quinzaine du mois de mai. Heureusement pour l’État hébreu, le peuple juif a un courage exceptionnel.

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel du conflit Saturne-Pluton le lundi 6 mai 2024 :

Encore des inondations ?

Une nouvelle inondation a frappé la France et plusieurs communes dans la Vienne et l’Indre-et-Loire ces derniers jours. Cependant, l’éloignement du conflit entre Jupiter et Neptune coïncide bien avec la fin de la mauvaise série des inondations en Europe, en Turquie, en Amérique Latine ou du Nord et en Afrique.

Neptune représente notamment l’eau sous toutes ses formes. En conflit avec d’autres planètes, il y a ainsi un risque de tempêtes, d’ouragans, d’inondations et de tsunamis. Jupiter ayant été longtemps en conflit très serré avec Neptune (juillet 2023 à mars 2024), on a vu le résultat… Début mars, lors du dernier passage exact du mauvais demi-carré de 45° de Jupiter à Neptune, on a eu une dernière série d’inondations en France. Fin mars, ce fut enfin le tour de la Vienne et de l’Indre-et-Loire.

Cependant, on peut à présent observer que depuis le début du mois de mars et le lent dépassement du conflit entre Jupiter et Neptune, la série catastrophique d’inondations à travers toute la planète ne s’est pas poursuivie. Jusqu’ici bien sûr…

A notre avis, comme nous l’indiquions déjà début mars, le risque d’inondations en série est devenu très faible. Il peut toujours y avoir ici ou là, dans un pays ou un autre, une grave inondation. Mais la multiplication en série du même phénomène est probablement derrière nous.

Il reste un facteur négatif du point de vue des éléments aquatiques. C’est la fin du cycle entre Saturne et Neptune, celui-ci ne devant se renouveler positivement qu’en 2026. Neptune étant une nouvelle fois concerné, cela pose évidemment un certain nombre de problèmes…

Cela risque-t-il de favoriser la poursuite d’ inondations ou de nouvelles sur les deux ans à venir ? C’est une éventualité, mais elle est assez douteuse. Saturne n’a pas le tempérament fougueux de Jupiter et, par conséquent, on peut raisonnablement douter que la planète aux anneaux déchaîne la furie des eaux.

En revanche, cette mauvaise relation Saturne-Neptune concerne directement la colère des consommateurs contre les biens de nouvelles technologies : ils sont trop chers, espionnent notre vie privée sans vergogne ni contrôle, cherchent à profiter abusivement de situations de monopoles comme Google notamment, nous abreuvent de publicités agressives, etc. La révolte des consommateurs est en marche, car Neptune concerne aussi les biens de consommation courants !

Sur un autre plan, la Russie de Vladimir Poutine va probablement s’effondrer. On ne peut avoir aucune idée précise de ce changement radical ni de ses conséquences exactes. Mais il est au moins très probable que Vladimir Poutine ne soit plus le maître tyrannique de la Russie après 2027.

Enfin, sur un plan plus général, on voit bien que la gauche modérée subit actuellement une crise majeure. Dans tous les domaines essentiels pour la vie des peuples, elle est totalement déconnectée de la réalité. Pire, c’est son idéologie et sa politique qui ont conduit aux drames actuels dans les pays occidentaux en matière d’immigration folle, d’envolée de la criminalité, d’assistanat de masse, de destruction des services publics essentiels et de folie fiscale.

La gauche modérée pourrait retrouver un nouveau souffle après 2026. Pour cela, elle devra sans doute réviser douloureusement ses programmes démagogiques et clientélistes depuis plusieurs décennies.

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel au 6 avril 2024 :

Bonjour la dette et l’islamisme français !

On croit découvrir aujourd’hui la dette abyssale de la France, aucun budget n’ayant atteint l’équilibre depuis 50 ans en 1974. En fait, la mauvaise position d’Uranus était parfaitement « exacte » vis à vis du Soleil natal de la 5ème République lors de l’annonce d’un déficit record de 5,5% du Pib l’an dernier…

Le Soleil natal de la 5ème République se situe à 5° 13′ de la Balance. Il représente pour un pays sa vitalité, son énergie, son dynamisme, son rayonnement, ses réussites et ses prouesses. Autant dire que la France est tombée tellement bas, que ce pauvre Soleil natal traduit à présent exactement l’inverse de ces belles valeurs.

De son côté, Uranus est passé précisément à 20°13′ du Taureau, formant ainsi un sesqui-carré négatif exact de 135° avec le Soleil natal de la 5ème République. Uranus est la planète la plus violente du zodiaque, celle de tous les bouleversements, qu’ils soient positifs ou négatifs. En l’occurrence, ils sont négatifs, bien entendu…

Voici la France qui se retrouve donc au bord de la faillite, payant avec une dette à 111% de son maigre Pib l’addition de 40 ans de clientélisme politique éhonté, et de goinfrerie de privilèges divers et variés de la part de ses élites politiques et administratives autoproclamées. Uranus en est le brutal révélateur et il faudrait bien plus que des économies de quelques dizaines de milliards d’euros pour revenir à une saine situation budgétaire. D’autant plus que l’État ne veut toujours pas maigrir et ne sait aujourd’hui qu’accabler des demandeurs d’emplois, qui ne sont que le produit final de son assistanat ruineux pour le pays, de l’empilement des taxes, des impôts, des normes et interdictions en tous genres qui bloquent l’investissement et la réussite des entreprises comme la qualité de vie des particuliers.

Autre mal français, la prolifération de l’islamisme partout où il peut pourrir la société. On voit ainsi un proviseur obligé de quitter son poste à 3 mois de la retraite, sous des menaces de mort multiples et sans aucune protection policière et judiciaire de la part de son employeur, l’État ! Le clientélisme éhonté vis à vis de l’Islam et une démente politique de « repentance » a ainsi favorisé et encouragé l’islamisme mortel. En fait, aucune leçon n’a toujours été tirée au plan policier, judiciaire, pénal et pénitentiaire malgré une addition de drames tous plus épouvantables les uns que les autres depuis 30 ans.

C’est la seconde leçon que l’on peut tirer du mauvais passage d’Uranus, affectant la 5ème République dans ses fondements sociaux. Tout le monde le constate aujourd’hui : le pays a volé en éclats et s’est instauré un climat latent de guerre civile avec des communautés d’origine étrangère qui refusent toute intégration et veulent établir leur propre dictature dans tous les domaines.

Remonter la pente ne va pas être facile, chacun en est conscient. Le président Macron commence de son côté à subir les assauts d’un mauvais Neptune et cela va perdurer pendant les 2 années à venir. En tout cas, malheureusement, faisant partie de cette classe politique responsable de l’effondrement du pays, ce n’est évidemment pas lui qui va pouvoir le redresser. La détestation qu’il subit de plus en plus de la part des Français va s’accentuer avec ce mauvais Neptune et la fin de son second mandat, s’il va jusqu’à son terme, constituera pour le président un vrai chemin de croix. Maigre consolation pour le pays…

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel de la 5ème République, fondée par référendum le 28 septembre 1958 :

L’immobilisme européen ?

Les sondages sur les élections européennes du 6 au 9 juin prochain signalent une forte progression des partis souverainistes. Cependant, cela ne devrait pas modifier fondamentalement la majorité actuelle, qui peut correspondre à la bonne relation entre Jupiter et Saturne qui est le cycle planétaire dominant de l’Europe. Sauf si Jupiter et Uranus s’en mêlent…

La construction européenne vibre essentiellement au rythme de Jupiter et Saturne. Actuellement, ce cycle est positif en formant un sextile positif de 60°. Lors des élections de début juin, ce sextile n’existera plus et les deux planètes se dirigeront lentement vers un carré négatif de 90° qui aura lieu au mois d’août. Cela devrait déboucher sur une crise politique en Europe, mais ce ne sera probablement pas le cas avant le milieu voire la fin de l’été prochain.

Les élections de début juin devraient donc a priori continuer à être influencées par la relation positive actuelle entre Jupiter et Saturne. Un lien harmonieux implique politiquement la stabilité comme étant la résultante la plus probable. Autrement dit, la majorité actuelle au Parlement européen ne devrait pas être remise en cause. Sur ce plan, il est donc possible de voire reconduite à la présidence de la Commission la si sulfureuse Ursula von der Leyen et ses amis non moins critiqués lourdement régulièrement comme Thierry Breton, l’homme qui dirigeait le fleuron informatique Atos dont il ne reste aujourd’hui que quelques décombres insignifiants… Cet homme si arrogant a largement contribué à détruire une des plus belles entreprises françaises.

Cependant, on peut aussi observer que, le 21 avril prochain, va se former une conjonction de Jupiter à Uranus. Cela devrait notamment favoriser le Rassemblement National et donc la liste conduite par Jordan Bardella ou celle de Reconquête dirigée par Marion Maréchal. Cela peut aussi aider beaucoup d’autres formations souverainistes à la droite de l’échiquier politique européen dans de nombreux pays.

Les sondages indiquent déjà une forte poussée de ce camp politique assez divers et varié, regroupé dans 2 formation politiques européennes à la droite de la droite traditionnelle du PPE. Cette poussée ne semble cependant pas de nature à remettre en cause la majorité actuelle, si bureaucratique avec ses normes imbéciles en tous sens et si dépensière de l’argent des contribuables et des entreprises du Vieux Continent.

Cela dit, il reste quand même à voir quelles vont être les conséquences de cette grande conjonction planétaire, qui n’a lieu que tous les 13 ans environ. Elle devrait probablement renforcer davantage les scores des partis souverainistes et anti systèmes. Ce sera peut-être l’inconnue du scrutin, même s’il paraît douteux d’assister à une nouvelle majorité au Parlement de Strasbourg. La carte du ciel à l’issue du scrutin des 6 au 9 juin prochain montre en tout cas de fortes tensions : la Lune notamment (les peuples européens) sont en contradiction avec Pluton et Mars, qui représentent notamment l’ordre européen actuel. Le Soleil et Vénus sont par ailleurs en conflit très précis avec Saturne qui représente notamment les institutions européennes actuelles.

Il y a donc une forte contestation dans l’air et il est bien possible que la bureaucratie de Bruxelles ait quelques sueurs froides. A voir…

Carte du ciel assez négative le soir du 9 juin, lors de la clôture des derniers bureaux de vote dans l’Union Européenne :

A écouter sur YouTube :

Carte du ciel assez négative le soir du 9 juin, lors de la clôture des derniers bureaux de vote dans l’Union Européenne :